Kingdom Come

BD comics - Kingdom Come - Réédition

Le 21/11/2012

Acheter sur bdfugue Acheter sur Priceminister

Kingdom Come, le conflit des générations de super-héros DC Comics. Lorsque les jeunes aux pouvoirs démesurés oublient le code moral que détenaient leurs anciens, Superman, Wonder Woman, Green Lantern, Flash et bien d’autres viennent au secours de l’humanité, mais à quel prix ?

Résumé : Il y a dix ans, Superman s’est retiré de ses activités super-héroïques, laissant ainsi la place à la nouvelle génération. Peu à peu, la plupart des anciens héros l’ont suivi dans cette démarche. Seulement, ils étaient à mille lieues d’imaginer qu’ils n’auraient pas légué le plus important aux jeunes : le code moral et le respect de la vie.

Les combats entre super-héros devenant de plus en plus fréquents au mépris de la vie humaine, les tensions entre humains et métahumains ont atteint leur point culminant. Mais lorsqu’une explosion atomique causé par un affrontement détruit le principal grenier agricole des États-Unis, l’un des plus anciens et des plus respectable héros décide de revenir pour sauver une fois de plus l’humanité au bord du gouffre.

Notre avis : Attention, ceci n’est pas un comics, c’est avant tout un chef-d’oeuvre. Rarement il nous a été donné de voir un album avec un dessin d’une telle qualité et d’un tel réalisme. Alex Ross est un peintre de génie qui a réalisé chaque page au détail près, construisant ainsi de nombreuses fresques épiques liées à de fortes connotations biblique.

Car Kingdom Come n’est pas seulement une histoire de super-héros comme on a l’habitude d’en voir. Ici, Mark Waid et Alex Ross ont mis sur papier leur vision de l’apocalypse dans l’univers de DC. De nombreux éléments sont traités comme la faiblesse humaine, la rédemption, la culpabilité... Longtemps nous avons imaginé Superman parfait, justicier, d’une foi et d’une morale inébranlable. L’effet Kingdom Come est celui d’une bombe. Imaginez Superman avec des sentiments de jalousie, des idées de supériorité, Wonder Woman avec moins de scrupule et de morale pour atteindre la paix ? En ce sens, le scénario n’est pas sans rappeler celui de Civil War chez Marvel dans lequel nous avions déjà vu ce genre d’humanité et de conflit chez les super-héros.

L’histoire est sombre, vous l’aurez compris, mais surtout vue et racontée par un humain, le pasteur McCay. Cette superbe idée met en place une rupture entre nous et les super-héros. On s’imagine accompagner cet homme de Dieu, humble et surtout totalement perdu dans un conflit qui le dépasse totalement.

Quant à la réédition chez Urban Comics, il faut dire que le nouvel éditeur a fait fort en proposant une magnifique version reliée contenant plus d’une centaine de pages de bonus. Mais au final, cette série le méritait.

Christophe Chevrier



Il n'y a pas encore d'avis pour cet article. Soyez le premier à proposer votre avis !

Votre avis