Bullhead - la critique

Viande froide aux hormones à l’Etrange Festival

Le 30 avril 2013

Avec son atmosphère tendue et son histoire tragique, ce tout premier film brillant est un petit bijou à découvrir d’urgence. Pour amateurs de films noirs.

Galerie Photos

Vos avis

  • , par Frédéric de Vençay

    Coup de boule venu de Belgique, "Bullhead" est une sorte de tragédie à la James Gray sur fond de vaches et de trafic d’hormones, soutenu par une mise en scène atmosphérique remarquable et un comédien au-delà du don de soi. Le traumatisme infantile du personnage, révélé au bout d’une demi-heure, agit comme une électrochoc et fait décoller le film vers des hauteurs lyriques totalement inattendues. Malgré quelques maladresses, Roskam frappe très fort, quasiment au même niveau que de ses maîtres.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?