Accueil > Les réalisateurs > C > Carion, Christian > L’affaire Farewell - le test Blu-ray

L’affaire Farewell - le test Blu-ray

Wind of change

Acheter sur Priceminister

- Durée : 1h53mn
- Sortie du blu-ray : 3 mars 2010

La qualité est au rendez-vous pour ce blu-ray d’un long-métrage à découvrir impérativement.

L’argument : Moscou, au début des années 80, en pleine Guerre Froide. Sergueï Grigoriev, colonel du KGB déçu du régime de son pays, décide de faire tomber le système. Il prend contact avec un jeune ingénieur français en poste à Moscou, Pierre Froment. Les informations extrêmement confidentielles qu’il lui remet ne tardent pas à intéresser les services secrets occidentaux. Mitterrand lui-même est alerté et décide d’informer le président Reagan : un gigantesque réseau d’espionnage permet aux Soviétiques de tout connaître des recherches scientifiques, industrielles et militaires à l’Ouest ! Les deux hommes d’Etat décident d’exploiter ces données ultra sensibles transmises par une mystérieuse source moscovite que les Français ont baptisée : " Farewell ". Homme sans histoires, Pierre Froment se retrouve alors précipité au coeur de l’une des affaires d’espionnage les plus stupéfiantes du XXème siècle. Une affaire qui le dépasse et qui menace bientôt sa vie et celle de sa famille...

Le film

Lire notre critique


Les suppléments

Certes, on aurait aimé que des suppléments exclusifs soient présents sur le blu-ray par rapport à la version DVD, toutefois les bonus proposés demeurent de grande qualité. Un making of de vingt-cinq minutes permet de connaître les difficultés du tournage tout en ayant le droit à des entretiens intéressants avec le producteur, le cinéaste et les acteurs du métrage. Le document le plus passionnant est celui qui revient pendant plus d’une demi-heure sur la véritable affaire Farewell dont il est difficile de retracer le déroulement précis. En tout cas, le document nous montre que le sujet est toujours sensible de nos jours en Russie. Ce que confirme par la suite Christian Carion dans son imposant commentaire audio. On apprend notamment que le réalisateur a reçu des menaces et autres intimidations afin de ne pas concrétiser sa vision de l’affaire. Il reste à parcourir une inutile galerie photo alors que l’absence de bande-annonce étonne pour un film si récent.

Image

Nous sommes immédiatement plongés dans des séquences d’extérieur avec des loups dans la neige qui révèlent la toute beauté du blu-ray. Pourtant, par la suite, on aura peu l’occasion de profiter de plans aussi beaux à cause de l’origine urbaine de l’affaire et du parti-pris visuel du chef opérateur (une image un peu éteinte pour évoquer la Russie soviétique). L’ensemble respecte donc parfaitement le film d’origine.

Son

Le film n’étant pas particulièrement tonitruant, la piste en 5.1 DTS HD Master audio ne fait pas dans le démonstratif. Si les enceintes arrière servent avant tout à retranscrire les bruits d’ambiance et la subtile musique de Clint Mansell, on peut regretter un léger manque de puissance. Cette piste est toutefois bien plus ouverte que la piste en stéréo. A noter la présence de sous-titres pour sourds et malentendants.

Virgile Dumez

Le choix du rédacteur




Il n'y a pas encore d'avis pour cet article. Soyez le premier à proposer votre avis !

Votre avis