La grammaire intérieure - la critique

Je déprime, tu déprimes, il déprime...

Le 19 juin 2012

Adapté d’un célèbre roman de David Grossman, ce très beau film israélien s’impose comme une œuvre importante par la portée universelle de son message et par l’émotion à fleur de peau qui s’en dégage.

Galerie Photos

Vos avis

  • , par jojojo

    vu le film en avant première hier soir.
    beaucoup d’émotions.
    on en sort un peu changé. Très bien filmé. Les personnage sont très attachants

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?