La princesse de Montpensier - la critique

La passion Marie

Le 18 mai 2013

Brillant sur le plan historique, le nouveau Bertrand Tavernier a du mal à nous passionner pour son histoire d’amour impossible, sans doute trop compassée.

Galerie photos

Vos avis

  • , par Pierre Ajack-Dugant

    On aurait préféré que l’adaptation trahisse un peu la lettre du texte, quitte à être plus fidèle à l’esprit de l’époque. Tavernier se contente d’exposer des scènes plates, avec pour ambition de rendre le sujet contemporain, "accessible" au spectateur du XXI° siècle. D’où un certain nombre de maladresses : dialogues de mauvais goût, scènes de marivaudage grotesques. Mélanie Thierry est très révélatrice de ce choix, mais ses airs d’adolescente rebelle et sensuelle conviennent bien peu au personnage de Madame de Montpensier. Le film prétend esquiver/critiquer les codes et conventions du XVII° siècle mais, ce faisant, il retombe dans un sentimentalisme bas-de-gamme.
    Heureusement, le jeu de Lambert Wilson, la belle musique de Philippe Sarde et quelques scènes de guerre bien rythmées viennent atténuer la grande faiblesse de l’ensemble.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?