Le direktør

Master of puppets

Le 28 février 2007

Lars von Trier, en bon démiurge cynique, tire habilement les ficelles d’une comédie désespérée sur le genre humain. Violemment lucide.

Vos avis

  • , par Norman06

    L’humour (même décalé) sied moins au grand cinéaste que le drame romanesque (Breaking the Waves) ou la pure expérimentation (Element of Crime, Dogville). Une curiosité dans l’oeuvre d’un cinéaste que l’on a connu plus inspiré.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?