Accueil > Les réalisateurs > K > Kreuzpaintner, Marco > Le maître des sorciers (Krabat) - la critique + test DVD

Le maître des sorciers (Krabat) - la critique + test DVD

Le Harry Potter allemand

Acheter sur Priceminister


- Durée : 1h55mn
- Titre original : Krabat
- Sortie vidéo : le 1er juin 2011

Les Allemands poursuivent l’adaptation de leurs classiques fantastiques pour enfants avec un blockbuster local plutôt séduisant.

L’argument : En des temps reculés, Krabat, un jeune orphelin, est recueilli au sein d’une étrange confrérie dirigée par un vieux maître. Cherchant à percer les mystères du lieu, il surprend ses compagnons en pleine séance de sorcellerie. Le jeune homme est alors initié à son tour à l’art des sortilèges. Mais il réalise aussi qu’il a scellé un pacte irréversible...

Notre avis : Les Allemands aiment Harry Potter. Ils aiment tellement ça que, depuis quelques années, ils essaient de lancer tout un tas de productions pour gamins adaptés de leurs classiques littéraires (Lili, la petite sorcière, les deux Bibi Blocksberg) afin de courir après le succès de l’apprenti sorcier britannique.
Le maître des sorciers s’inscrit dans cette même logique. Produit par la Fox et doté d’un budget correct de 10M$, quoi qu’insuffisant pour la retranscription d’un cadre moyen-âgeux d’héroïc fantasy, le film est une adaptation d’un best-seller des années 70 (Krabat, du nom du héros adolescent). Tous les efforts ont été rassemblés pour donner à cette mise en chair des atours d’évènement : à la réalisation, Marco Kreuzpaintner qui vient de l’art et essai gay (Summer Storm) a déjà tourné aux USA (Trade avec Kevin Kline, pour un budget similaire), chez les acteurs on retrouve l’ado de The reader (l’acteur qui incarne Ralph Fiennes jeune) et Daniel Brühl (la révélation de Good Bye Lenin, vu aussi dans Inglourious Basterds et en France dans La comtesse). La musique est majestueuse et le générique de fin se déroule même sur le hit de Polarkreiz, le jubilatoire Allein Allein (numéro 1 en Allemagne)... Bref, l’ambition est perceptible, récompensée par un succès extrêmement local puisqu’en France nous découvrons le film directement en DVD/Blu-ray.
Le résultat est évidemment à destiner aux adolescents, mais il se caractérise par une noirceur d’époque qui rend les enjeux pas inintéressants pour les plus grands. Le récit d’initation d’un apprenti-meunier aux mains d’un maître sorcier, qui manipule la magie noir et se repaît de la jeunesse de ses disciples pour goûter à l’immortalité, convainc plus dans le fond que dans la forme. L’aspect télévisuel de certaines séquences caractérise une certaine production teutonne, mais les bonnes idées visuelles transcendent le rendu final (les transformations en corbeau des jeunes apprentis). Bref, une assez bonne surprise.

LE DVD

Les suppléments :

L’éditeur propose un making-of/featurette de 18mn pour accompagner le film (interviews des comédiens et du réalisateur, extraits de tournages). Le minimum syndical est assuré, on n’est pas convaincu pour autant.

L’image :
Bon rendu visuel. L’image est propre et suffisamment contrastée pour laisser appréhender les détails.

Le son :

Deux pistes 5.1, VO allemande et VF. On préférera le naturel de la première piste, plus riche en éléments sonores pour étoffer les dialogues, la piste française est un peu nue.

Frédéric Mignard




Il n'y a pas encore d'avis pour cet article. Soyez le premier à proposer votre avis !

Votre avis