Accueil > Les News Cinéma > Madonna, le clip érotique de Girl Gone Wild

Erotic’art !

Madonna, le clip érotique de Girl Gone Wild

Le 21/03/2012

Vingt ans après Erotica, la madone revient à l’érotisme chic dans la vidéo de son deuxième single...

Après Give me all your lovin, premier clip d’une chanson ringarde, tout public et humoristique, destinée à couvrir le Super Bowl, la madone rectifie le tir avec son deuxième opus, tiré de l’album MDNA à paraître le 26 mars.
La chanson de Benny Benassi qui ouvre l’album, au son résolument électro dance, se pare d’une illustration vidéo soignée par les photographes de mode Mert Alas et Marcus Piggott, dont on reconnaît immédiatement l’univers stylé, érotico-glamour. Pour leur premier clip, les deux artistes se jettent à corps perdu dans le sexe papier glacé. Ils subliment la chanteuse, ravissante qui, dans une orgie visuelle de corps masculins à la musculature parfaite, retrouve la grâce des photoshoots réalisés avec les deux compères dans le passé (les photos pour promouvoir le best of Celebration et les derniers clichés pour MDNA).
Dans un noir et blanc somptueux qui titille les sens, le clip très homoérotique se tourne vers le passé de l’artiste convoquant à l’esprit les classiques de la star tel que le sulfureux Justify my love de Mondino ou Erotica de Fabien Baron. Le temps d’un éclat de rire, la chanteuse de 53 ans redevient Ditta, le personnage cracra qu’elle s’était crée à l’occasion d’un recueil de photos torride en 1992, le livre Sex. Mais, chanson "dance" oblige, c’est bien les chorégraphies qui attirent le plus l’attention. Fluides, elles imposent la force de mouvement de Madonna, dont la magnificence sur scène n’a jamais été remise en question, quand il s’agit d’offrir son corps comme véritable arme de séduction. Dans ce sens, Girl Gone Wild se fait l’écho de la chanson RnB médiocre mais joliment clippée, Human nature.
Au final, Girl gone wild s’impose comme une réussite indéniable, malgré un dernier plan gaga-esque (le sang qui coule des yeux) destiné à fermer la boucle religieuse qui ouvre la vidéo, avec une certaine maladresse.

Frédéric Mignard




Il n'y a pas encore d'avis pour cette bande dessinée. Soyez le premier à proposer votre avis !

Votre avis