Accueil > Musique > Madonna, ses meilleurs clips !

Madonna, ses meilleurs clips !

Sulfureuse et provocatrice

Madonna célèbre aujourd’hui ses 56 ans. A la veille de la sortie de son nouvel album, retour sur les meilleurs clips de la légende de la pop…

1-Express yourself - 1989
Hommage spectaculaire à Metropolis par David Fincher, à la sensualité prégnante. En son temps, ce fut le plus gros budget de l’histoire du vidéo-clip, détrônant le Thriller de Michael Jackson. Curieusement la chanson, devenue un hymne dance intemporel, ne fut même pas un single en France où Warner préféra poursuivre la promo du cinglé Like a prayer. Depuis, des artistes comme Lady Gaga ou Pink ont toutes repris l’esthétique du clip en guise de tribut pour certaines, ou de pompage pour d’autres !

2-Bedtime Stories -1995
Juste énorme. Faisant officiellement partie de la collection du musée d’art moderne de NYC, cette vidéo de Mark Romanek en guise de trip surréaliste de 5 millions de dollars, revisite des œuvres d’art qu’elle met en scène dans un univers de science-fiction où plus rien n’a de sens, en particulier les mots devenus inutiles. On reste épatés par la virtuosité du clip, dont la sortie fut elle-même étonnante. Comment, pour une chanson écrite par Bjork aussi peu commerciale, à un moment où la chanteuse ne battait plus vraiment de records de vente, la maison de disques Warner, a-t-elle pu donner son aval pour la mise en chantier d’un tel monument ?

3- Justify my love - 1990
Esthétique de maison close au coeur d’un palace parisien, le clip scandale de Madonna, à l’érotisme sulfureux, mélange toutes les sexualités en noir et blanc, devant la caméra inspirée de Mondino. La chanson de Lenny Kravitz, issu du best of Immaculate collection, est une pure merveille, hantée par des images désormais inoubliables.

4-Oh father - 1989
La plus belle chanson de l’album Like a prayer, reprise en 2011 par Sia, a fait l’objet d’un clip de David Fincher somptueux. Madonna règle ses comptes avec son paternel et cela donne un voyage douloureux, en noir et blanc, dans les souvenirs ténébreux de l’enfance. Morbide, ce clip est nourri à la référence cinématographique (Citizen Kane, rien que cela !). Ce petit film méconnu est aussi l’un des plus beaux vidéo-clips des années 80. Tout simplement !

5-Like a prayer - 1989
Mis en boîte par Mary Lambert (oui, celle de Simetierre), qui avait filmé Madonna en froufrou sur une gondole de Venise pour Like a virgin, Like a prayer (1989) marquait le grand retour de la chanteuse après une pause d’un an ! La première de sa carrière. Provocation religieuse et raciale propulse la vidéo au sommet. Madonna sur fond de croix brûlées embrasse un Christ noir et la colère des Catholiques est immédiate. Pepsi est contraint de retirer une pub avec la star utilisant la chanson, qui n’avait pourtant aucun rapport avec la polémique !

6-Erotica - 1992
Nouveau scandale en 1992 pour la chanteuse. Elle livre un album au titre gentiment sulfureux d’Erotica, dont le premier single éponyme reprend des images filmées de son livre porn-soft Sex, qui sort parallèlement. Si le livre, où jamais une vedette ne s’était exposée à ce point, connaît un succès fracassant, l’album se vend beaucoup moins bien que les autres, malgré un abattage médiatique sans précédent ! Madonna est partout y compris à 7/7, face à Anne Sinclair, attifée en bavaroise à la dent d’or. Le clip est subtil, magnifiquement mis en scène par le français Fabien Baron ! Un pur fantasme.

7-Bad girl - 1993
L’album Erotica est un flop et les singles s’égarent aussi. Parmi les 6 titres exploités, Bad Girl, premier hit de l’artiste à rater le top 20 aux USA (36e !!!), était pourtant accompagné d’un vrai film en guise de clip, signé David Fincher, avec Christopher Walken. Le personnage de Madonna en femme d’affaire au bout du rouleau qui s’adonne aux vices pour oublier sa condition, devient personnage Lynchien, proche de la Laura Palmer de Twin Peaks. Elle finit assassinée…

8-Vogue - 1990
Fincher, encore et toujours… Pour mettre en scène le clip de la chanson glamour issue de la bande-originale de Dick Tracy, le vidéaste génial met en scène un hommage en noir et blanc aux grandes gloires d’Hollywood dans des décors simples, mais somptueux. Abouti, malgré l’absence de tout scénario.

9-American Life uncut
Plusieurs vidéos existent pour ce titre. Un premier au montage sans intérêt, proposant un message anti guerre et anti Bush qui vaut à Madonna l’éradication totale des radios américaines et la fin de sa carrière locale pendant près de dix ans. La seconde est un mea culpa reprenant le visage de Madonna chantonnant son hymne électro à la paix devant des drapeaux qui défilent. Première fois dans sa carrière que Madonna recule face à la polémique. Bush était trop puissant et l’Amérique post 11 Septembre totalement irrationnelle ! Le troisième montage, non exploité, est la version director’s cut de Jonas Akerlund qui ose des images d’une violence inouïe lors d’un défilé des vanités. Percutant !

10-Open your heart
Première rencontre avec Mondino à la fin de l’année 1986 pour le 4e extrait de l’album True blue. La chanson est efficace, mais on retiendra davantage le clip qui est à l’origine de la mode pop de la chanteuse en body, que Madonna reprendra sur scène, lors du Who’s that girl tour. Une vidéo esthétique dans un peep show de fantasme, digne d’un roman de Genet.

11 What it feels like for a girl 12 Die another day Les deux clips de Guy Ritchie pour son épouse. Les deux seuls vrais bons clips de l’artiste pour la décennie des années 2000, avec également Music. On y retrouve toute la violence inhérente à l’œuvre du bad boy britannique.

13 Nothing really matters

Frédéric Mignard




Il n'y a pas encore d'avis pour cet article. Soyez le premier à proposer votre avis !

Votre avis