Accueil > Les réalisateurs > N > Nikonova, Angelina > Portrait au crépuscule - coup d’oeil

Portrait au crépuscule - coup d’oeil

Une femme russe

Acheter sur Priceminister

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Portrait incandescent de la Russie contemporaine à travers les yeux d’une femme dans un monde d’homme.

L’argument : Marina, la trentaine, est psychologue pour enfants. Mais elle se cherche encore, dans son travail comme dans son couple. A l’issue d’une journée d’errance, elle se fait agresser par des policiers. Elle n’a dès lors plus qu’une obsession, se venger. Ses armes ne seront pas celles que l’on croit…

Notes : Grand Prix du festival des Arcs en 2011, présenté à Venise ou Toronto, ce premier long d’Anguelina Nikonova, tourné caméra à l’épaule, est l’une des sorties les plus acclamées de ce mois de férvier 2012.Il s’agit d’un petit miracle russe au ton volontairement tourné vers un naturaliste pessimisme, sorte de portrait d’une jeunesse sans lendemain où l’amour n’aura pas forcément le dernier mot.
Un film femmes dans un monde machiste. Ce premier long a été co-écrit par la réalisatrice en compagnie l’actrice principale, Olga Dykhovitchnaia, qui vient à l’écran apporter toute l’intensité de ce projet périlleux sur la Russie moderne.

PORTRAIT AU CREPUSCULE FA from REZO on Vimeo.

Frédéric Mignard




Il n'y a pas encore d'avis pour cet article. Soyez le premier à proposer votre avis !

Votre avis