René

Ciné - Drame

Le 3 décembre 2002

Alain Cavalier poursuit son questionnement sur la force des images et des mots avec René, son pendant fictionnel.

Vos avis

  • , par Norman06

    Alain Cavalier opte pour une démarche minimaliste et le film est un peu une transition entre les démarches dépouillées et bressonniennes de Thérèse ou Libera me et le ton autobiographique à l’origine des réussites du Filmeur et Irène. Le caractère parfois gênant des situations (les visites chez le médecin, l’ombre de la maladie) sont tempérées par un ton léger, inhabituel chez le cinéaste.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?