Accueil > Les réalisateurs > W > Wedge, Chris > Robots - la critique

Robots - la critique

Concept rouillé

Acheter sur Priceminister

- Durée : 1h30mn
- Le site du film

Un brouillon de Pixar, une ébauche de film. Cette production en images de synthèse, réalisée par l’équipe de L’âge de glace, a tout de la vieille tôle recyclée. A la casse !

L’argument : Au pays des robots, chacun est à sa place. Rodney Copperbottom tente de trouver la sienne. Inventeur en herbe de génie, il décide de quitter sa famille pour aller tenter sa chance en ville. Mais le monde urbain n’est pas sans danger. Il devra affronter un industriel machiavélique qui tente d’éliminer toutes les boîtes de sardines obsolètes pour les remplacer par ses propres produits, plus high tech et plus efficaces.

Notre avis : L’homme face à la mort. Un beau sujet, très adulte, souvent traité métaphoriquement dans les films d’animation. Ainsi dans, Toy story, les enfants découvrent les états d’âme des jouets confrontés au recyclage et à une concurrence toujours plus performante. Belle image de la condition humaine. Dans Robots, une décennie plus tard, les scénaristes ne se sont pas cassé la tête. Ils nous déballent les mêmes états d’âmes, mais cette fois-ci appliqués aux robots. Cependant, la comparaison s’arrête là. Toy story était en son temps un chef-d’œuvre d’innovation et d’émotion, Robots n’est qu’un ersatz sans âme. Un produit purement artificiel qui mange à tous les râteliers s’imaginant pouvoir toucher les spectateurs avec son scénario tout rapiécé. C’est raté. Il faut dire qu’entre-temps, les formules de Pixar se sont répandues comme de la poudre. Les monstres de notre enfance ou bien les super héros ont commencé à leur tour à sombrer dans la dépression. Alors maintenant, les robots, non ! La sauce ne prend plus. Surtout que ces derniers repoussent les limites de la laideur. Rarement on aura vu un design aussi hideux. Cette production Fox est un concentré de ce qu’il y a de plus moche dans l’animation actuelle. Cela court dans tous les sens, laissant l’impression d’un gigantesque magma métallique informe. Et puis au niveau de l’humour, ces robots sont plutôt exsangues. Quelques gags pipi-caca pour amuser les plus petits, c’est maigre. Sur un sujet semblable, autant revoir le lacrymal AI de Spielberg ou éventuellement l’efficace I, robot avec Will Smith. Mais si vous tentez votre chance, prenez des aspirines car la migraine au cinéma, cela peut faire mal, très mal.

Frédéric Mignard




Articles liés

Chris Wedge

Monica Bellucci

Vincent Cassel

Édouard Baer

Les avis des internautes

 

> Robots

Par flam

Eh bien moi, je ne suis pas d’accord avec la critique de Robots. Effectivement l’histoire est mièvre, comme souvent les films pour enfants vus par des adultes. Car n’oublions pas qu’un film pour enfants doit d’abord plaire à des enfants... et que leur regard n’est pas du tout le nôtre. Alors moi qui suis en retard de deux siècles sur les films qui sortent, moi qui vais essentiellement au ciné pour faire rêver mes gosses, je l’ai aimé, ce film, j’ai trouvé émouvant tous ces boulons, tous ces morceaux de tôle, cette ingéniosité faite de bric (...)

>> Lire la suite

 

> Robots - Chris Wedge

Par inter-note

Art de l’enfance Deux ou trois bons gags, du rythme, la transposition amusante d’enjeux humains dans une société d’êtres mécaniques et une animation soignée, voila pour les qualités. Côté défauts, une intrigue téléphonée et un sous texte mièvre. Bilan, un film pour enfants du niveau de Toy. Il y a dix ans, tout le monde aurait crié au génie devant Robots. Mais voila, nous ne sommes plus il y a dix ans. Aujourd’hui, nous attendons de la 3D deux niveaux de lecture, un pour les enfants et un pour les adultes. Pixar et Spielberg, les deux studios qui avaient fait de (...)

>> Lire la suite

Votre avis