Accueil > Les réalisateurs > C > Collectif > Scream Show volume 2 - la critique + test DVD

Scream Show volume 2 - la critique + test DVD

Creepy Papy

Acheter sur Priceminister

- Réalisateurs : Jeff Monahan, Matt Walsh, Michael Fischa
- Acteurs : Nick Mancuso, Amy Marsalis, Jeff Monahan, Antone Pagan
- Sortie vidéo : le 24 novembre 2011

Une anthologie de l’épouvante à l’ancienne, avec une tendance à l’ultra gore très contemporaine, adoubée par George A. Romero.

L’argument : Certains secrets n’attendent que le bon moment pour refaire surface.

Notre avis : DTV assez mal réalisé dont la seule ambition est de divertir à l’ancienne, Deadtime Stories volume 2 (le premier volume est sorti le 7 septembre chez Seven 7) est un hommage aux histoires horrifiques courtes, célébrées au cinéma dans des films à sketches comme Le caveau de la terreur ou Creepshow. L’anthologie a été adoubée par George A. Romero, grand fan du genre devant l’éternel - c’est lui qui avait brillamment réalisé Creepshow et produit également Dark Side, les contes de la lune noire-, le réalisateur de La nuit des morts vivants y va même de sa participation au casting en prêtant son personnage de maître de l’épouvante au fil conducteur.
Le spectacle commence fort avec un segment ultra gore, carrément dérangeant, où des spéléologues amateurs enfermés dans les profondeurs d’une caverne, sont contraints de dévorer l’un d’entre eux. Les scènes qui s’enchaînent relèvent du cauchemar pur, avec une volonté de ne pas ménager la sensibilité du spectateur qui n’en demandait pas tant. Horrifique à gogo et vraiment traumatisant, le segment frappe d’un grand coup quand le second moyen métrage traîne un peu la patte. Moins percutant, plus classique, la vengeance d’outre-tombe d’une étudiante à l’encontre de son prof et amant, est essentiellement composé d’apparitions sans conséquences, même si quelques instants mettent à mal à l’aise. On pense aux Freddy, l’humour en moins. Le dernier segment offre un moment de grand n’importe quoi, mettant en scène les conséquences d’une poussière extra-terrestre sur l’homme : une malade en phase terminale est soudainement prise d’une crise de nymphomanie et les morts redeviennent vivants et libidineux...
L’esprit des EC Comics que chérit Romero est là, même si la plume de Jeff Monahan (également réalisateur du second segment), aurait gagné à être plus rigoureuse, même dans l’exercice complexe du court. L’horror show, perfectible, fonctionne cependant assez bien. Pour amateurs seulement.


LE DVD

Les suppléments :
0
Dévorés par les cannibales du premier segment. Salauds d’anthropophages !

L’image :
0
Extrêmement sombre et sans aucune définition, l’image du DVD est d’une indigence consternante.

Le son :

Vulgaire stéréo sans aucune présence, ni aucune spatialisation, le doublage de la VF est vraiment médiocre.

Frédéric Mignard




Il n'y a pas encore d'avis pour cet article. Soyez le premier à proposer votre avis !

Votre avis