Accueil > Les réalisateurs > C > Chih-Hung, Kuei > Camps d’amour pour chiens jaunes - la critique > Avis de Frédéric Mignard

Camps d’amour pour chiens jaunes - la critique

Ca branle dans les bambous

Note moyenne des internautes :

L'avis de Frédéric Mignard

Tous les clichés y sont pour passer un pur moment de xénophobie et de misogynie dans la drôlerie et l’ennui absolus.