Accueil > Les réalisateurs > C > Chih-Hung, Kuei > Camps d’amour pour chiens jaunes - la critique > Avis de Frédéric Mignard

Camps d’amour pour chiens jaunes - la critique

Ca branle dans les bambous

Note moyenne des internautes :

L'avis de Frédéric Mignard

Tous les clichés y sont pour passer un pur moment de xénophobie et de misogynie dans la drôlerie et l’ennui absolus.



Les avis des internautes

 

U2 : Songs of innoncence - triste descendance

Par rdb63

"des morceaux sûrement enjoués (Iris, hold close me close)." : voilà le genre de formules qui discrédite une critique puisque si vous aviez correctement écouté la chanson et lu ses paroles ou si vous vous étiez simplement renseigné sur Bono, vous sauriez qu’Iris est le prénom de sa mère qu’il a perdu à l’âge de 14 dans des circonstances dramatiques. Il lui a consacré auparavant plusieurs titres, et celui-ci est le plus poignant (loin d’être "enjoué" donc). Par ailleurs, dire que "Songs of innocence, proposé de façon mercantile, gratuitement aux abonnés (...)

>> Lire la suite