Accueil > Les réalisateurs > O > Otmezguine, Jacques > Trois couples en quête d’orages

Trois couples en quête d’orages

3 x 2

Acheter sur Priceminister

Un film qui n’a pas les moyens de ses ambitions. Fadasse.

L’argument : Olivier, Rémi et Pascale, trois amis de longue date, font face à des problèmes de couple. A l’approche de la quarantaine, ils se remettent tous en question.

Notre avis : Un film chorale sur des couples en pleine crise de la quarantaine, pourquoi pas ? On s’était même laissé aller à rêver à un film français tendance Altman de la grande époque. Quelle déception ! Trois couple en quête d’orages n’a pas la poésie que son joli titre laissait présager.
A la question de savoir comment gérer les tempêtes passagères de la vie, Jacques Otmezguine nous répond par trois histoires qui se croisent, se font et se défont. Celle d’Olivier, cloué sur un fauteuil roulant qui, à la suite d’un accident cérébral, retrouve l’amour grâce à Stéphanie, jeune professeur qui vient de perdre son mari. De Pascale, qui, lassée des faiblesses de son mari, le quitte pour un politicien aux dents longues. Et enfin, celle de Rémi et Estelle dont le malheur est de ne pas parvenir à avoir d’enfants.
Mais pour passer habilement d’une histoire à l’autre et se permettre digressions et flash-back dans un récit destructuré, il faut une parfaite maîtrise de la mise en scène et un scénario béton. Otmezguine n’étant ni Altman, ni Inárritu, son film est confus, brouillon. On en sort avec un sentiment partagé : ni bon, ni vraiment mauvais. Trois couple en quête d’orages est tout simplement fade.

Rania Hoballah




Il n'y a pas encore d'avis pour cet article. Soyez le premier à proposer votre avis !

Votre avis