Critique

CINÉMA

Antiviral - la critique

Piqûre de rappel

Le 12 février 2013

Brandon Cronenberg signe un premier film étrange et austère, à mi-chemin entre cinéma et art contemporain, porté par la puissance géniale de son pitch. Un "fils de" à suivre !

Galerie Photos

  • Lui de Go with the Blog 14 février 2013
    Antiviral - la critique

    Brandon Cronenberg est le fils de David Cronenberg. Voilà, ça c’est dit, on peut donc tout de suite passer à autre chose.
    ANTIVIRAL, premier long-métrage du canadien âgé de 27 ans, se trouve être le prolongement de BROKEN TULIPS un court-métrage réalisé en 2008 et qui amorçait les thématiques que l’on retrouve ici. ANTIVIRAL nous expose un futur plus ou moins proche, dans lequel la relation entre les fans et leurs idoles ne connaît plus de limites. Afin de se rapprocher toujours plus près de ces stars ultra médiatisées dont les moindres faits et gestes sont épiés en permanence, leurs admirateurs se rendent dans des cliniques privées spécialisées qui leurs proposent de s’injecter les virus et les infections de leurs idoles, qu’ils choisissent sur catalogue.

    La suite sur notre Blog : http://gowith-theblog.com/antiviral-brandon-cronenberg/

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?