Critique

CINÉMA

Brazil - la critique

Samba fatiguée

Le 17 juin 2009

Le classique de Gilliam et des années 80, malgré toute sa poésie, a pris un sérieux coup de vieux.

Galerie photos

Le choix du rédacteur

  • moukoko 1er novembre 2004
    Brazil - la critique

    Bon. Je vais essayer de ne pas m’énerver suite à la lecture de cette critique.
    Sabrer un film parce qu’on le trouve "ringard" est indigne selon moi de toute démarche intellectuelle visant à juger une oeuvre.
    Mais soyons constructifs :
    Ainsi, Brazil de Terry Gilliam est un film dépassé, obsolète. "C’était bien pour l’époque". Donc, si je résume, une fois qu’une nouvelle technologie d’effets spéciaux ou une image plus léchée apparaissent à hollywood, l’ensemble de la filmographie antérieure n’est plus dans le coup et perd sa qualité.
    Démodé, Hitchcock. Trop brouillon, Kubrick. Trop lent, Fellini.
    Et donc, "obsolète", Gilliam. Lui qui avec ce film a incontestablement marqué l’histoire du cinéma, rejoignant Orange mécanique dans la lignée des films les plus subtils, intelligents et novateurs en matière de critique sociale. Que la personne qui a écrit la précédente critique le veuille ou non, le dernier tiers du XXe siècle a été marqué par l’avènement du capitalisme et de la société hypocrite de l’image. Quel film parle de cela mieux que Brazil ou Orange mécanique, Brazil ayant à son compte un humour satirique plus appaisant et étant moins "choquant" que le film de Kubrick ?
    Cette personne n’a peut-être pas révisé son histoire de l’art, ou a oublié que les événements historiques et sociaux et les mouvements artisitiques sont indisociables. Et lorsqu’on veut s’attaquer à un film de haute réflexion, d’une réalisation talentueuse et novatrice, aux acteurs inoubliables, et qui se paye le luxe de faire rire et s’alarmer dans la même scène, on surveille ses propos.
    Si le critique s’est fait atrocement chier pendant la vision de ce film, effectivement, il n’a pas du beaucoup apprécier Barry Lyndon ou La Strada.
    Mais, oubliais-je : démodé ; mieux vaut se rapporter à un bon gros film dénonciateur d’aujourd’hui : spiderman, taxi, ça en jette

    • 27 janvier 2005
      Brazil - la critique

      Je suis absolument d’accord avec la réaction des 2 autres fans du film. Traiter se Chef D’Oeuvre avec tant de mépris et de répugnance vous discrédite au plus haut point. Comment pouvez-vous ..... j’vais me calmer . Bref, soyez maudit pour avoir osé criquiter un film si intelligent et si subtil que Brazi, surtout à notre époque ou l’intelligence au cinéma est en déclin et les films plus prévisible que distrayant.

  • 18 novembre 2004
    Brazil - la critique

    Un film à voir et à revoir toujours avec autant de plaisir
    Délirant, magique, d’une inventivité incomparable aux navets bêtifiants actuels.
    Une leçon de cinéma, autant que 2001 L’Odyssée de l’Espace ou Blade Runner.
    Ne tenez pas compte de cette première critique stupide. Consommez sans modération.

    • lowry 14 décembre 2004
      Brazil - la critique

      UN des 10 meilleurs films du cinéma mondial. Quelle critique de notre société moderne et une vision hélas bien prophétique de notre actualité.

      Ranger "Brazil au rayon des films ringards et ennuyeux" comme vous le faites sur votre site vous décrédibilise complétement. J’irai avoir et lire ailleurs !

  • Azaaria 25 octobre 2005
    Brazil - la critique

    Apparemment ce bon monsieur Hourrière a revu Brazil et il n’a pas (plus ?) été à la hauteur de ses espérances et des critiques du temps de sa sortie , il n’est pas objectif. "ce film a vieillit" mais quelle importance si les effets spéciaux ne sont pas ceux de notre temps ? Le critique aurait-il abusé des effets graphiques de "Spider-Man" ? Cette remarque est dénuée de sens. Un film ne vieillit pas !

  • lebron 28 janvier 2006
    Brazil - la critique

    Quand la machine dérape, c’est tout le destin d’un homme qui dérive.

    Brazil est un film digne de Kafka, où le système broie l’homme/ individu n’existe plus et fait place à l’homme / élément social. Pour continuer d’exister, l’individu doit se réfugier dans le rêve...

    Le film de Terry Gilliam est un coup de maître, où Jonathan Pryce est excellent en Sam, prisonnier de la bureaucratie du ministère de l’information.

    Le scénario est diabolique et fonctionne encore après 20 ans (oui, oui !). Le génie de Gilliam réside dans la capacité à faire réfléchir tout en faisant rire, avec des personnages absolument délirants, en particulier Robert de Niro, méconnaissable.

  • feuilles 1er mars 2007
    Brazil - la critique

    plus ça va, plus je constate qu’il ya une certaine prétention de la part des critiques à toujours minimiser la valeur d’un film. je pense comme les autres internautes, que ce genre de critique décrédibilise le site.
    ce film est toujours une merveille de poésie et de fantaisie. il continue a me faire et rever et rire...
    les effets spéciaux doivent servir le film, et peut importe qu’ils semblent maintenant dépassés. est-ce une critique de film ou d’effets spéciaux ?
    va t’on reprocher à Eisenstein d’avoir tourné ses films en noir et blanc tant que n’existait pas la couleur ?? (et meme pour d’autres, après l’arrivée de la couleur, si c’est un parti pris !!)

  • GlupRs 10 août 2011
    Brazil - la critique

    Il existe des films dont on conserve un souvenir impérissable ; des films qui ont compté et pour lesquels on s’est juré une admiration sans borne ad vitam eternam. Il est des films qui font partie de ces précieux monuments du cinéma.

    Brazil qui grâce à son joyeux bordel artistique, a marqué plus d’un esprit. "Un souffle nouveau", pensaient les gens à l’époque(1985), ainsi je me permet de le compare à 2001, une autre époque, aujourd’hui 2001 ne me laisse pas froid... mais une bonne partie du film me laisse indifferents.... oups...

    Alors que Brazil lui n’a rien perdue de sa magie, j’éspère le revoir dans 20 ans et pouvoir retrouver cette sensation qui me fait justement dire aujourd’hui qu’il est peut être intemporel, ce qui fait sa force.

    Il est des films qui font partie de ces précieux monuments du cinéma.

Votre avis

Votre note :
6 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?