Jean-Patrick Géraud

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

32 films notés

36 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Somewhere - la critique

Somewhere constitue sans doute un point limite. La thématique du "rien", qui a fait la gloire de Sofia Coppola, peine ici à retrouver l’éclat de ses précédents films. Et pourtant, Somewhere ne déçoit pas. Drôle, subtil dans l’évocation du rapport père / fille, il confirme la singularité de Sofia Coppola dans le paysage cinématographique actuel. Une singularité précieuse, et qui n’en finit pas de redonner au terme "poésie" toute sa portée.

Lire la suite

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Royal Affair - la critique

Trop didactique, ce film historique séduira néanmoins les amateurs de romanesque.

Mud - la critique

Un drame conventionnel qui se regarde sans déplaisir, mais échoue à susciter le trouble et la fascination qu’exerçait le précédent métrage de Jeff Nichols.

Un monstre à Paris - la critique

Pittoresque et sympathique, ce divertissement de qualité ménage un peu trop son potentiel.

My own private Idaho - la critique

Sous l’influence de Shakespeare, Gus Van Sant réalise un drame expérimental et flamboyant sur l’adolescence.

Le casse de Central Park - la critique

Excellente surprise que ce blockbuster qui parvient à nous tenir en haleine d’un bout à l’autre, grâce à un scénario et des acteurs décapants.

La sériephilie, sociologie d’un attachement culturel

Un ouvrage synthétique et éclairant.

Adieu camarades - la critique + le test DVD

Grandeur et décadence du système soviétique à travers ce documentaire ludique, passionnant, et qui demeure instructif malgré un recours à la fiction parfois discutable