Critique

CINÉMA

La Vénus à la fourrure - la critique du film

Un Polanski ovationné au Festival de Cannes

Le 12 novembre 2013

Ce huis-clos entre un metteur en scène et une actrice qu’il auditionne est une merveille d’humour et de finesse, fidèle à l’univers sulfureux de Polanski.

Galerie Photos

  • Proto Mircea 18 janvier 2018
    La Vénus à la fourrure - la critique du film

    La Vénus à la fourrure
    de Roman Polansky
    A mon avis, la structure du film pourrait être réduite à un prologue et trois actes.
    Le prologue : le temple, l`espace initiatique, l`espace de la création, c`est à dire, le théâtre ouvre ses portes , accepte ,provoque et invite .
    Acte I : la salle serait l`espace profane auquel les deux personnages appartiennent.Thomas porte une discussion quasi-domestique tandis que Vanda paraît quasi-vulgaire, très insistante, même insolente.
    Acte II : la scène serait l`espace sacré, l`autel (le sanctuaire). Elle , habillée d`une robe jaune au moment de son apparition sur la scène, se transpose dans un état extatique, celui de la création. Lui, il la suit totalement intégré (entrainé,attiré) ; dès le moment où il renonce à parler au téléphone, il se débarasse explicitement de l`espace profane. Tous les deux deviennent des personnages initiés, sacerdotaux. Ils célèbrent un rituel, celui du grand mystère sacré : la création, l`art.
    Acte III : le profane se confronte à l`acte sacré-initiatique. C`est la fin de l`histoire, le moment où l`action devient captivant-onirique, confuse- délirante.On n`est plus capable de suivre l`histoire, mais de sentir seulement une fascinante confusion. Ce sont les symptômes d`une grande émotion devant le geste initiatique - l`art.
    Pour conclure, les personnages ne sont pas conçus pour exprimer des sentiments bien définis. Dans le film, il n`existe pas de drame ou de problèmes existentiels. Il se propose de créer certains états : la recherche, l`espace profane, puis celui initiatique et l`extase devant le rituel de la création, de l`art. Selon moi, les personnages sont trascendantaux parce qu`ils passent au-delà de toute expérience possible.
    Le film pourrait avoir comme point de départ des pièces de théàtre comme :”Les Chaises “, Amédée ou Comment s`en débarasser “ par Eugène Ionesco ou “En attendant Godot” par Samuel Beckett. L`option du metteur en scène pour Masoch (Leopold von Sacher-Masoch, auteur autrichien), c`est pour obtenir un effet de choc ou autrement dit, pour surprendre le public, une technique artistique que j`aime et pratique, à la fois.
    L`interprétation à base d`une suite d`idées qui provoque une certaine émotion , c`est une révélation importante que j`apprécie beaucoup au théâtre de l`absurde. Les états d`esprit impersonnels, c`est ce qui crée cet espace
    Le temple pourrait être tout espace de la création. En tant que professeur, pour moi, l`école, c`était le temple de la création, la classe était l`Autel où je déroulais (célébrais) un rituel éprouvant un certain état d`esprit , après m`être débarassé de tout ce qui était profane à l`extérieur.

Votre avis

Votre note :
5 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.