Critique

CINÉMA

Les doigts dans la tête - La critique

Les enfants terribles

Le 28 avril 2012

Première réussite de Doillon, ce récit d’une éducation sentimentale et politique s’inscrit dans l’héritage de la Nouvelle Vague, en l’ancrant dans l’évolution des mœurs des années 70.

Galerie photos

spip-bandeau

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?