Critique

CINÉMA

Mourir d’aimer - la critique

Le 14 décembre 2011

  • Frydman Charles 8 mars 2021
    Mourir d’aimer - la critique

    André Cayatte brouille les cartes dans ce film. Un carton au début fait croire que les personnages ne ressemblent à aucun personnage existant ou ayant existé alors que le film est inspiré d’une histoire vraie. Il brouille les cartes au début du film lorsque 2 voitures de pompiers et une voiture de police sillonnent la ville comme si une catastrophe s’était produite à Rouen. En fait Danielle vient de se suicider au gaz et il faut éviter une explosion qui pourrait faire de nombreuses victimes et détruire en partie l’immeuble. Une mystérieuse jeune femme attend en bas de l’immeuble et les rejoint lorsqu’ils arrivent. Il s’agit de Thérèse, une élève de Danièle, amie de Gérard et Danièle. On apprendra à la fin du film qu’elle voulait inviter Gérard et Danièle le soir à Dîner. Gérard l’appelle et elle l’invite à passer la voir le soir sans lui indiquer la raison "tu sera content". Danièle n’a pas le téléphone et Thérèse va la chercher. On peut supposer qu’elle à senti le gaz et appelé les pompiers ou la police d’une borne. Lorsque Gérard arrive chez Thérèse il apprend que Danielle s’est suicidée au gaz. En fait elle voulait se suicider avec des médicaments, à vidé un tube puis jeté les médicaments. Elle a préféré se suicider au gaz en risquant de faire de nombreuses victimes.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.