Critique

CINÉMA

Munich - La critique

L’année de tous les dangers

Le 11 mai 2013

Avec Munich, grand film audacieux et rutilant, Spielberg confirme simplement qu’il est le plus grand réalisateur actuel.

Galerie photos

  • darkangel 22 janvier 2006
    Munich - La critique

    Depuis un an, j’ai suivi le développement et la pré production de ce projet en me demandant de quoi Spielberg allait bien pouvoir accoucher. Aucun producteur jouissant de toutes ses facultés mentales ne voudrait traiter un événement sanglant opposant israeliens et palestiniens.

    D’abord parce que l’ére du cinéma intelligent est terminée depuis deux décennies. Aujourd’hui le public ne plébiscite que des films de genre, rigolos effrayants ou spectaculaires.

    Ensuite, parce que le film est certain de s’aliéner une partie de la planète, quelle que soit la façon de relater les événements.

    Spielberg a beau être l’homme le plus puissant du cinéma mondial, il ne peut ignorer le risque financier inhérent à un film aussi polémique. On savait dès le départ qu’il coutournerait en partie l’obstacle en utilisant la même tactique que pour La Liste de Schlinder. Glissant subtilement d’un film sur le génocide à un film sur un allemand courageux qui sauve des centaines de personnes du génocide.
    Munich traite les doutes et les peurs des agents secrets du Mossad chargés d’abattre les terroristes palestiniens impliqués dans l’attentat de Munich. Spielberg esquive l’attentat lui-même en adoptant une regard extérieur sur lévénement.
    Le film sera malgré tout un échec financier. Lancé dans une petite combinaison de 532 salles, il n’atteindra même pas 40 millions $ aux USA, un score modeste pour un film réalisé par Spielberg.

    Il montre les agents secrets israeliens réalisant qu’il y a peu de différence entre ce qu’ils font et ce que les terroristes ont fait. Dans les deux cas, un peuple, une cause, des représailles, des innocents exposés à la mort dans une guerre qui n’est pas la leur.

    Voila donc ce qui pourrait être le meilleur film de 2006, un film avec du fond et, comme d’habitude avec Spielberg, un emballage soigné.

    Voir en ligne : >>>>> "Spielberg prend un risque"

  • kaiman 10 mars 2006
    Munich - La critique

    Les attentats de Munich ont été à l’origine d’un engrenage fait de représailles, de contre-représailles, de contre-contre-représailles etc. Spielberg montre ce processus, et plus largement, il renvoie à une question récurrente sur le conflit israélo-parlestinien : Pourquoi cette spirale de la violence ?

    La subtilité du film réside dans le doute et l’interrogation plutôt que dans le fait d’asséner des vérités sorties du chapeau d’un magicien. Splielberg nous avait habitués à plus de pathos et de lourdeur dans certains de ses autres films (cf. Amistad)

    Certes, le réalisateur américain ne résiste pas à certaines facilités, comme cette scène improbable où Palestiniens et Israéliens partagent le même appartement ou comme certains effets de caméras à la stylisation douteuse.

    Malgré tout, « Munich » reste un film largement au-dessus de la moyenne. Spielberg filme les scènes d’actions au plus près des acteurs, comme il l’avait fait dans « Il faut sauver le soldat Ryan ». Il en ressort une impression de réalisme impressionnante. On se sent happés par ces séquences étourdissantes.

    Spielberg nous offre une œuvre mature et aboutie, laissant la place à la réflexion. Eric Bana donne toute son humanité à cet homme en mission qui reste avant tout un homme, en proie au doute face à la violence de ses actes. Un film à voir.

Votre avis

Votre note :
9 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?