Critique

CINÉMA

The Dark Knight, le chevalier noir - La critique + test blu-ray

Le 8 octobre 2014

Galerie Photos

Le choix du rédacteur

Vos avis

  • 14 septembre 2008, par esdez

    Pénible, ce film est pénible....Il ne finit pas de finir. C’est une plaie, non seulement il tue le personnage de BD, nous plonge dans la vie réelle et son enfer entre divagations psychiatriques hurlantes et vacarme d’explosions incessantes, il nous amène somme toute à une grosse production de studio qui ne sait pas comment dépenser son fric dans le seul but de communiquer sur ce thème et laisser entendre que l’on a tant dépensé car vraiment le spectacle le mérite. Et bien non, ces purges nous ennuient profondément et vraiment désolé pour les acteurs qui s’en sortent correctement malgré le "bleu" qui doit les gaver à la longue.En résumé, si vous aimez Batman, retournez vers l’image fixe et dérournez vous de ce piètre succédané.

  • 29 avril 2009, par Norman06

    Bon film de genre, qui marque le retour de la qualité dans la série des Batman. On appréciera la qualité du montage (pas étonnant pour qui a vu Memento de Dolan) et les prouesses tant techniques qu’artistiques (photo, décors), qui évitent la surenchère des effets spéciaux pour se mettre au service de la force du récit. Subtile parabole sur les frontières du bien et du mal et interprétation hallucinée de Heath Ledger. On pourra regretter la magie et la poésie de l’univers gothique de Tim Burton mais ce volet est une réussite.

  • 7 novembre 2011, par Laurence Morel

    Bof bof bof...
    J’adore Nolan quand il fait Memento, insomina ou Inception, mais pas tellement quand il s’attaque à ce type de film.
    C’est très graphique, il faut bien le reconnaitre. Mais le sc"nario. Bon ben, c’est l’histoire de Batman... Et moi ça ne m’intéresse pas plus que ça.

  • 26 juin 2017, par Tistebaba

    Après nous avoir fasciné avec le très réussi Batman Begins, Christopher Nolan revient pour nous offrir les nouvelles aventures du héros masqué. C’est à ce jour que l’on peut constater indéniablement le progrès phénoménal et le talent du réalisateur pour cette saga, pour la simple et bonne cause que The Dark Knight : Le Chevalier Noir est sûrement l’un des films de super-héros les plus aboutis et les plus intelligents qu’il était donné de voir depuis très longtemps. Voilà pourquoi The Dark Knight n’est pas qu’un simple grand film de super-héros... C’est un film particulièrement profond et qui excelle dans de nombreux domaines, ce qui permet de visionner une œuvre rare, à l’heure où les blockbusters adoptent une recette plutôt semblable. Après avoir combattu La Ligue des Ombres et après avoir vaincu ses propres peurs, Batman doit faire face au Joker, un combat tant physique que psychologique où le spectateur admirera et prendra part à chaque dilemme, à chaque conséquences importantes...Une grande réalisation dont nous analyserons chaque partie au sein de cette critique...

    La fin de Batman Begins nous l’annonçait, notre justicier de la nuit affrontera le Joker, le méchant mythique donnera ici du fil à retordre à notre héros, ce personnage frappera au cœur de notre héros ainsi qu’à celui de nombreux autres personnages. Bien que The Dark Knight : Le Chevalier Noir se révèle être une référence du genre et excelle dans bien des domaines, ce film est sans doute le premier à nous offrir un méchant aussi plaisant, aussi réussi que le Joker brillamment, sublimement interprété par Heath Ledger, malheureusement décédé. Ces mots ne définissent pas assez l’amplitude de son importance et le charme qu’il attribue au film. Son jeu d’acteur est tout simplement incroyable et son personnage est majestueusement bien porté à l’écran. Ce dernier contribue au charme de ce film et crève l’écran. La profondeur des personnages, leur développement ainsi que les relations qu’ils entretiennent nous époustouflent, nous scotchent face à la justesse des dialogues et à l’importance des événements. Ainsi, Christopher Nolan brille et nous frappe de plein fouet par sa réalisation d’une fluidité remarquable et par sa mise en scène d’une cohérence magistrale. Gotham City est en proie au crime et à la corruption, et le réalisme et la noirceur qui se dégage de cette affolante crise est impressionnante. The Dark Knight mélange ainsi de nombreux genres et parvient à nous offrir le meilleur de ces associations. Si nous pouvons constater quelques légères longueurs, le rythme du film est saisissant et les événements se succèdent rapidement...Des événements qui incluent un suspens phénoménal et des rebondissements sensationnel et inconcevable, c’est aussi là que réside l’une des principales forces du film. Un combat psychologique qui entraînent de graves séquelles pour nos personnages à cause de scènes fortes et de plans machiavéliques qui parviennent à fragiliser les protagonistes à telle point qu’ils en deviennent des antagonistes. Ceci résulte d’une extraordinaire réalisation. Si le scenario ainsi que tout l’aspect narratif sont excellent, le spectacle n’est pas délaisser puisque d’impressionnantes scènes d’actions sont de la partie. Les combats aux corps à corps manquent parfois de classes mais les joujoux de Batman, son génie ainsi que la puissance de feu Joker et de ses hommes assurent un spectacle démentiel. En effet, le spectateur en prend plein la vue, devant les nombreuses explosions. Intenses et suffisant, un pur régal pour les yeux. Ajoutons à cela une bande son absolument génial qui nous plonge encore plus dans l’ambiance sombre de Gotham. Mais ces musiques intensifient également la puissance des scènes d’actions et accentuent également le rythme. Le visuel gagne toujours en beauté et en fluidité même si l’on perd l’aspect fade et boueux de Gotham, présent dans le premier opus de cette nouvelle saga. Un visuel qui toutefois permet aux effets spéciaux de nous en mettre plein la vue. La qualité et le choix des plans nous fascine et on y distingue une aisance artistique et esthétique admirable.
    The Dark Knight : Le Chevalier Noir comporte ses petits défauts de longueur et d’une mise en route qui manque un peu de dynamisme...Mais c’est là l’un des seuls reproches qu’on peut lui faire devant l’importance et la qualité merveilleuse de ce film. Un film de super-héros à l’intelligence et à la noirceur si rare qu’il en devient original. Toutes ces qualités précédemment citées, du réalisme, du spectacle, de la justesse des dialogues à la profondeur des personnages, The Dark Knight : Le Chevalier Noir est un film abouti en tout point et qui se révèle comme un grand film. Une réussite totale et même bien plus que cela, du grand Nolan, du grand art !

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?