Critique

CINÉMA

The reader (le liseur) - la critique

Le 25 mars 2015

Galerie Photos

  • Norman06 28 juillet 2009
    The reader (le liseur) - la critique

    La première heure est une agréable romance, dont l’atmosphère sulfureuse et érotique rappelle Le Diable au corps. Le récit se noie ensuite dans l’académisme du mélodrame juridico-sentimental, avec ce qu’il faut de violons, de maquillage d’acteurs vieillis, de simplification historique et de coups de théâtre prévisibles. Mais rien que pour les acteurs et la photo, cette machine à oscars mérite le détour et permettra 2 heures de détente.

  • roger w 31 juillet 2009
    The reader (le liseur) - la critique

    Académique, classique ou tout simplement beau ? Personnellement, je trouve qu’un film qui sait provoquer une telle émotion ne peut pas être réduit à de telles étiquettes. Plongeant dans les ambiguités de l’histoire, Daldry livre une excellente adaptation du roman, à la fois sensuelle et passionnante. La seconde partie nouspermet d’assister à une magnifique histoire d’amour, pudique et pas si simple que cela. Un grand moment de cinéma, porté par des acteurs impeccables.

  • esdez 31 juillet 2009
    The reader (le liseur) - la critique

    Enfin du cinéma plaisir. Quel bonheur de ressentir la naissance de l’amour entre deux êtres simples qui, s’il n’y avait les aléas sociétaux ne devraient que se consacrer à l’Amour. Quel plaisir ensuite de constater que certains(dont le cinéaste) sont capables de respirer l’amour exacerbé par l’impossibilté de la présence et de nous le restituer par la grâce des acteurs totalement imprégnés par leur histoire.Qu’il est doux d’aimer un souvenir, qu’il est nécessaire aux vrais amoureux de penser la présence de l’autre par tous les moyens.Ceux qui aiment véritablement comprendront.
    Pour ce qui concerne la période choisie, elle ne reflète que la vérité simple que nous tous et quelque soit notre condition sommes soumis aux aléas de l’histoire que notre société engendre et qu’il n’y a qu’une solution à choisir : la bonne (qui ne deviendra bonne qu’après le choix de la masse).
    Amoureux, venez explorer le grand amour.

Votre avis

Votre note :
7 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?