Critique

CINÉMA

To Rome with love - la critique

Romances anecdotiques à Rome

Le 1er juillet 2012

Un coup dans l’eau de la fontaine de Trevi pour le plus new-yorkais des réalisateurs... Insignifiant.

Galerie photos

  • roger w 15 juillet 2012
    To Rome with love - la critique

    On a tellement évoqué le renouveau artistique de Woody Allen ces dernières années que le voir revenir plusieurs années en arrière fait un peu mal. Passe encore qu’il souhaite revenir à des badinages inconséquents, mais que comment un homme de goût comme lui peut-il envisager enrober son oeuvre dans une musique qui évoque les pires moments de la comédie italienne Z des années 70-80. Absolument horripilante de bout en bout, cette musique MINABLE nous rappelle les grandes heures de Paul Préboist ou encore Jean Lefebvre... Où est passé l’homme qui apprécie le bon jazz ? En outre, si certains épisodes sont frais et sympas (on aime bien celui avec Jesse Eisenberg et celui avec Woody justement), que vient faire celui complètement stupide avec Benigni ? On est donc sans cesse partagé entre le rejet pur et simple et l’indulgence. Voilà un film qu’on préférera oublier ;

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?