Critique

CINÉMA

Une séparation - la critique

L’insoutenable imperfection de l’être

Le 8 mai 2018

Ours d’or largement mérité au dernier festival de Berlin, étude implacable de l’humain perdu dans ses contradictions, Une séparation est un (très) grand film.

Galerie Photos

  • Frédéric Mignard 13 juin 2011
    Une séparation - la critique

    Une oeuvre forte qui, à travers la séparation d’un couple, nous plonge dans toutes les contradictions de la société iranienne. La dichotomie entre classes sociales, le regard sur Dieu et le poids du voile dans une nation où il est, que l’on soit aisé ou non, plus facile d’être homme que femme.

  • roger w 25 juin 2011
    Une séparation - la critique

    Sans nul doute le film le plus énervant actuellement à l’affiche, une séparation est une oeuvre brillante qui fait une analyse plombante de la société iranienne. Cet actuel gros succès de l’art et essai mérite amplement l’engouement du public qui doit impérativement fréquenter ce petit bijou.

  • Jean-Patrick Géraud 20 juillet 2011
    Une séparation - la critique

    Les séparations sont nombreuses dans ce film qui, à partir d’un argument simple, opère une succession de détachements vertigineux. Séparation de Simin et Nader, du fils et de son père, de Simin et de sa fille... le film décline autant que possible le postulat initial d’un déchirement pour mieux insister, au-delà des raisons de chacun, sur une même difficulté commune à assumer les conséquences de ses choix. Farhadi compose ainsi une oeuvre dense où chaque individu porte en lui la responsabilité d’un drame collectif. Les personnages sont traités sans pathos, avec une simplicité et une humanité bouleversantes.

  • Jujulcactus 30 juillet 2011
    Une séparation - la critique

    Les louanges sur le nouveau film de Asghar Farhadi ne manquent pas et le succès public est au rendez vous à tel point qu’il gagne des salles d’une semaine à l’autre. La principale qualité de cette oeuvre est sans conteste son scénario brillant qui mène par le bout du nez le spectateur, la mécanique est parfaitement huilée et c’est d’une grande intelligence. La réalisation est efficace, habile et permet d’apprécier le jeu d’acteur des deux interprètes principaux au dessus du lot : Leila Hatami et Peyman Moadi. Le film est assez linéaire pendant une dizaines de minutes puis s’enlise autour d’un fait divers. Cet événement qui lève son voile de mystère progressivement, mais jamais entièrement, est aussi un prétexte pour poser des questions pertinentes sur la religion, la condition de la femme... Devant cette grande maîtrise j’ai malgré tout quelques réserves, notamment sur le côté redondant de la subtile intrigue, peu de personnages, peu de lieux ... Le rythme se construit à chaque fois autour de disputes, mais manque de scènes marquantes... Car si le réalisateur met la pression autour de personnages capables d’exploser, il ne le font jamais vraiment, et l’ensemble manque d’émotions. Il m’a manqué dans « Une séparation » ce petit quelque chose pour complètement m’embarquer, une puissance dramatique peut être, mais l’intelligence de ce film est incontestable.

Votre avis

Votre note :
7 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?