Accueil > Les réalisateurs > B > Balaguero, Jaume

Balaguero, Jaume

Ses films

Fragile

Un film d’effroi touché par la grâce surnaturelle de sa réalisation, qui s’inscrit parmi les meilleures ghost stories de ces (...)
>> Lire l'article

A louer

Nerveux et efficace, cet épisode de la série horrifique ibérique Peliculas para no dormir réaffirme le talent de Jaume Balaguero, aussi à (...)
>> Lire l'article

Rec - la critique

Entre Le projet Blair witch et 28 jours plus tard, un sommet d’angoisse viscérale accueilli triomphalement en Espagne, son pays (...)
>> Lire l'article

Rec 2 - la critique

Une suite efficace mais moins jubilatoire, qui a tout de même l’audace de prendre une orientation originale vis-à-vis de son prédécesseur. (...)
>> Lire l'article

Malveillance - la critique

Premier faux pas pour Jaume Balaguero, le réalisateur espagnol de Rec.
  • Réalisateur : Balaguero, Jaume
  • Acteurs : Luis Tosar, Marta Etura
  • Date de sortie : 28 décembre 2011
>> Lire l'article

La Secte sans Nom - la critique + test blu-ray

L’un des sommets de l’épouvante horrifique espagnole... mais aussi le tout premier long métrage de Jaume Balaguero disponible en (...)
>> Lire l'article


Les avis des internautes

 

Nespresso : Jean Dujardin, invité de George Clooney

Par jericho

Pauvres acteurs qui ont encore besoin de revenus colossaux... Vous savez quoi ? A partir du moment ou un seul acteur ou une seule actrice s’adonne à ce genre de détour, je les sabote totalement. Comme une capsule espresso : poubelle. Pour Dujardin c’était déjà bien facile. Le talent qu’on lui prête me semble très complaisant. Il l’était déjà un business man avec sa redoutable compagne bien avant the artist. Pour Clooney, il m’a impressionné dans The Descendants". Alors je lui laisse sa chance... Bien à vous, que je retrouve via IMDB pour arbitrer mes choix. (...)

>> Lire la suite

 

Le labyrinthe - la critique du film

Par Sylvain BLOG

Mes impressions sont mitigées après avoir vu ce film destiné avant tout à un public jeune. J’ai apprécié l’originalité du scénario. Pourquoi sont-ils dans ce labyrinthe ? Existe-t-il une issue ? Que vont-ils trouver en dehors ? Telles sont les questions que l’on se pose tout au long du film. Le problème est que la fin n’apporte pas selon moi les réponses tant attendues. Certes, le film promet une suite, adaptée du second tome de la trilogie (« la terre brûlée »), mais je me suis senti relativement frustré devant cette énigme non résolue. Les effets spéciaux sont (...)

>> Lire la suite

 

> Le bon, la brute et le truand - Sergio Leone

Par noodles

dsl, je viens encore pr critiquer ! la critique du dvd laisse à desirer... Déjà, les doublages ont du etre refait pr les scenes ajoutées (dont la grande majorité se trouvait déjà ds l’ancienne édition, mais pas integrées ds le film) car ces scenes n’ont étées ds le film jusqu’à présent que pdt les premiers jours d’exploitation en italie. Comme le son n’était pas pris sur le tournage, et que les doublages initiaux ont étés faits sur la version "courte", il n’y a jamais eu de son autre qu’italien pr ces séquences. C’était une petite précision (...)

>> Lire la suite