Accueil > Les réalisateurs > H > Hurwitz, Jon > Harold & Kumar s’évadent de Guantanamo - la critique + test DVD

Harold & Kumar s’évadent de Guantanamo - la critique + test DVD

Les trublions en délire

Acheter sur Priceminister

- Durée : 1h30mn
- Titre original : Harold & Kumar escape from Guatanamo Bay

Une comédie outrancière qui délire sur l’Amérique des préjugés. Pipi, caca, mais pas concon.

L’argument : Après une première quête qui leur a valu une célébrité planétaire, Harold et Kumar se préparent à vivre la plus grande aventure de leur vie : ils vont aller à Amsterdam pour qu’Harold puisse conquérir l’élue de son coeur, Maria.
Hélas, comme souvent avec ces deux-là, les choses vont vite déraper et par un enchaînement de catastrophes dont ils ont le secret, ils vont se retrouver accusés de terrorisme et envoyés au camp de Guantanamo.
Ils n’auront de cesse de prouver leur innocence mais pour cela, il faudra s’évader. Ce ne sera pas la partie la plus compliquée étant donné la folle course-poursuite qui les attend ensuite. L’innocence a un prix et avec eux, ça va coûter cher en dégâts...

Notre avis : Si le cultissime premier volet des aventures d’Harold & Kumar (en 2004, nos deux compères partaient chasser l’hamburger dans Harold & Kumar go to white Castle) n’était pas sorti sur notre territoire faute d’un succès conséquent aux USA, voilà que débarque chez nous la suite des péripéties de ce duo méconnu. Et pour cause, elle a engrangé à la surprise générale 40 bâtons sur le sol américain. Un carton mérité qui s’explique par le caractère délirant de cette comédie destinée, a priori, aux ados dégénérés amateurs de beuze et de gags scatos (une obsession chez nos deux compères qui partent au début pour Amsterdam s’en mettre plein la tronche avant de se retrouver emprisonnés à Guatanamo, et qui s’amusent régulièrement de tout ce qui peut se passer autour du trône).
© Metropolitan FilmExport Cette inclinaison pour le gag avarié qui pète à tout va pourrait vraiment être insupportable, si les deux demeurés n’avaient pas un goût pour la démesure acerbe qui claque à la gueule de l’Amérique conservatrice. Victime de leur bêtise et de la paranoïa anti-terroriste post 11 Septembre, les voilà qui en décousent avec les vieillards racistes, les politiciens crétins, le Ku-Klux-Klan, les Texans consanguins à la progéniture dégénérée dissimulée dans la cave, les cadres dynamiques aux dents longues, les vieilles putes de carrière et même une vedette de cinéma de série B sur le retour...
© Metropolitan FilmExport Cette suite est certes d’une bêtise crasse mais tellement brave, qu’elle suscite l’adhésion. Elle donne pendant trente secondes la parole aux intégristes musulmans qui en deux phrases ont le temps d’en dire long sur l’Amérique contemporaine ; elle ose le délire bottomless - une galerie impressionnante de foufounes nous est exposée à l’air libre lors d’une scène rare dans le cinéma commercial américain. Elle multiplie les gags politiquement incorrects à base de racisme et d’homophobie (le seul Français qu’ils rencontrent est forcément gay et ils s’enfuient de Guatanamo pour ne pas avoir à se taper la saucisse odorante de Big Bob, le gardien obèse qui s’offre ce type de gâteries mais réfute son homosexualité) et va même jusqu’à éliminer violemment à l’arme à feu un protagoniste devenu gênant.
Bref, du burlesque pour ados, oui, complètement lourd, c’est sûr, mais tellement franc du collier et rentre-dedans, qu’on est prêt à fermer les yeux pour découvrir prochainement une troisième aventure. On en redemande et on assume !


Le DVD

Une édition DVD de bonne facture d’une satire irrévérencieuse malheureusement passée inaperçue dans nos salles.

Les suppléments

Même si les nouvelles aventures d’Harold et Kumar sont complètement passées inaperçues en salle, l’éditeur Metropolitan, conscient du caractère culte que peut développer un tel film en DVD, propose une édition complète et donc satisfaisante.
Au niveau des bonus, ça commence avec Le monde d’Harold et Kumar (21mn), un module promo cent pour cent canonique où les deux auteurs/réalisateurs présentent leurs crétins de personnages et le contexte d’intolérance loufoque dans lequel ils évoluent. Rien de bien bandant pour une comédie qui s’avère bien plus déjantée. On notera que les cinéastes s’adonnent aussi à un commentaire audio loquace et plutôt enlevé où ils se marrent de leur propre connerie. Sympa, sans jamais être transcendant.
Il y a du drôle, du moins drôle et du franchement insipide dans les 18 scènes coupées (ou rallongées) proposées en complément. On ne fera toutefois pas la fine bouche, on adore ce genre de suppléments qui permet d’avoir un aperçu complet de l’œuvre intégrale originelle. Il est vrai qu’ici, pour éviter une durée de 1h50, les coupes s’imposaient. Dans le même genre neuf scènes alternatives rajoutent six minutes aux suppléments. C’est très court, pas forcément très pimenté, bref du pur remplissage, sympa sans plus. On finira la section bonus avec un message humoristique du faux George Bush d’Harold et Kumar faisant la promo de cette suite. Le président du rire conclue qu’un bon patriote se doit d’aller la voir en salle. Enfin, on soulignera la présence de trois bandes-annonces différentes (un teaser, le trailer officiel et une bande-annonce dite « osée » avec plus de grossièreté et de nudité - petits popotins included !).

Image

Harold et Kumar 2 en DVD jouit d’un joli master, parfaitement contrasté et précis dans son piqué. On en attendait pas moins d’une production récente. Des conditions parfaites pour apprécier cette comédie à la réalisation assez limitée, mais riche en gags visuels.

Son

Comme toujours avec les DVD Metropolitan, le son est à l’honneur. Si la piste française 5.1 est plutôt équilibrée, intégrant bien le doublage dans l’ambiance sonore, on préfèrera de loin la piste originale 5.1 Dolby Digital EX qui est plus puissante. Si, ici et là, on note la présence d’effets arrière sympas, l’essentiel passe toutefois par les enceintes frontales.

Frédéric Mignard




Il n'y a pas encore d'avis pour cet article. Soyez le premier à proposer votre avis !

Votre avis