L’amour d’une femme - La critique

Soleil et tempête sur Ouessant

Le 5 avril 2012

Assumant ses scories et l’hétérogénéité de ses composants , le dernier long-métrage de Grémillon dit les contradictions de la vie avec un lyrisme sans emphase et fait sourdre avec un art de grand musicien une émotion poignante.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?