Le hérisson - la critique

Qui s’y frotte reprend vie

Le 5 janvier 2014

L’adaptation de L’élégance du hérisson a donné naissance à une première œuvre exquise qui permet à Josiane Balasko, dans une composition touchante, de décrocher l’un des meilleurs rôles de sa carrière.

Galerie photos

Le choix du rédacteur

Vos avis

  • , par esdez

    Savoureux moment,pur plaisir que la mise en histoire de ces personnages qui sont notre vie, enfermés dans leur bulle ,dans notre bulle où, depuis notre enfance nous tournons comme dans un aquarium cylindrique. Combien d’entre-nous sortent "vivant" de ce cycle infernal ? Fils tenus entre les personnages et "leur histoire", intreprétation irréprochable de la concierge (qui m’a fait penser à Coluche et son tchao pantin)ambiance et narration m’ayant rappelé le doux désespoir du "mari de la coiffeuse", enfin, cette vérité si feutrée ,si crue mais tellement présente qui nous fait mettre le doigt là ou cela fait "du bien" ou "du mal", c’est selon.

  • , par roger w

    Absolument superbe, ce premier long métrage révèle un beau tempéremment de cinéaste. Chassant sur les terres d’un Patrice Leconte, elle impose sa petite musique avec une telle sensibilité que l’on ne peut en ressortir quetroublé et profondément ému. Le tout est soutenu par un jeu sobre et bouleversant du casting. La jeune fille est formidable et répond à merveille à une Josiane Balasko toujours aussi juste. Du plaisir à l’état pur.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?