Accueil > Les réalisateurs > M > Maguire, Sharon > Le journal de Bridget Jones - la critique

Le journal de Bridget Jones - la critique

Avant l’âge de raison

Acheter sur Priceminister

C’est frais, c’est drôle, ça détend...

L’argument : A l’aube de sa trente-deuxième année, Bridget Jones, employée dans une agence publicitaire à Londres, décide de reprendre sa vie en main. Pour ce faire, elle dresse une liste de bonnes résolutions :
- La première : tenir un journal intime.
- La deuxième : trouver un petit ami, voire même l’homme idéal. Pourquoi ne pas s’habiller sexy pour se faire remarquer par Daniel Cleaver, son patron ? Et pas question de sortir avec l’insupportable Mark Darcy, un ami d’enfance ! Celui-ci est l’incarnation de tout ce que Bridget déteste chez un homme. En plus, il fréquente une peste mondaine répondant au doux nom de Natasha.
- La troisième : perdre du poids.
- Et la quatrième : arrêter de fumer.

Notre avis : Une fois n’est pas coutume, le film est mieux que le livre éponyme. Pourquoi ? Parce que, pour son premier film, Sharon Maguire a su faire un "best-off" du best-seller planétaire d’Hellen Fielding (4 millions d’exemplaires vendus dans le monde). Le livre est construit comme un scénario : phrases courtes, style télégraphique, vocabulaire courant. Mais là où le roman est souvent redondant, le film ne saisit que l’essentiel : la vie pathétiquement drôle de Bridget qui, à 30 ans et des poussières, tremble de finir seule, dévorée par son chien. Entre le comptage quotidien des calories, des verres d’alcool, des cigarettes, Bridget décide de prendre sa vie en main. Elle part à la recherche du mâle idéal sous l’œil inquiet et protecteur de sa mère en pleine crise de ménopause. Exit les longs passages limite soporifiques sur les cuites entre copines, les couples « mariés et fiers de l’être » et les soirées solitaires devant un répondeur désespérément muet.
Sharon Maguire a su aussi s’entourer d’acteurs qui collent parfaitement aux rôles. Renée Zellweger est très convaincante en Bridget complexée, maladroite et touchante. Elle cloue, avec son jeu impeccable, le bec aux mauvaises langues qui ne croyaient à une texane dans le rôle de la british Bridget. Notons qu’elle n’a pas hésité à prendre 12 kilos pour entrer plus parfaitement dans la peau de l’héroïne. Hugh Grant aussi signe là une performance rare. Habitué aux rôles sans saveur de benêt-gentillet (voir par exemple "Coup de foudre à Nothing Hill"), il incarne avec justesse, Daniel, le patron manipulateur, salaud qui n’a pas l’air d’y toucher. Quant à Colin Firth (Valmont dans le film de Milos Forman), son faux air de Francis Huster rend le personnage de Mark Darcy d’autant plus attachant pour les petites françaises que nous sommes.
On rit, on se retrouve souvent dans cette grande fille gaffeuse, on est touché aussi par cette course effrénée pour trouver le bonheur, qu’on ait trente ans ou pas. Bref, on adhère complètement. Et nous sommes nombreux à adhérer : plus de 700 000 entrées en 2 semaines en France.
C’est frais, c’est drôle, ça détend et on ne peut s’empêcher de penser que "Le journal de Bridget Jones" version cinéma est dans la même veine que "Quand Harry rencontre Sally", parce qu’il nous parle de nous, de notre vie quotidienne et de nos petits soucis, tout en sachant garder une petite part de rêve. Qu’on ait ou pas lu le livre, c’est un film à aller voir après une dure journée de travail, entre copines de préférence, pour se détendre et se dire que, finalement, notre vie à nous aussi, pourrait être un film. (On murmure qu’une suite serait en préparation...)

Laurence Seguy




Les avis des internautes

 

> Le journal de Bridget Jones

Par naval

Je me suis parfaitement reconnue dans ce film, on pourrait croire que c’est mon histoire. Je pense donc que beaucoup de femmes peuvent se reconnaîtrent dans le personnage de Bridget Jones. Cette célibataire d’une trentaine d’années qui décide de prendre sa vie en main est drôle, rafraîchissante et bien sympathique. Un conseil, les filles à voir et à revoir, c’est hilarant.

>> Lire la suite

 

> Le journal de Bridget Jones

Par géraldine

Un film super super rigolo, où l’on se reconnaît toutes un peu en elle. A voir absolument par toutes les célibataires désespérées. La suite et disponible : Bridget Jones : "l’âge de raison"

>> Lire la suite

 

> Le journal de Bridget Jones

Par raf

Hilarant, un film vraiment drôle, qui traite sur la crise de la trentaine d’une femme qui a peur de finir vieille fille et qui décide de se prendre en main. Tout y passe, les amours, le poids, la cigarette ... tous ses petits problèmes y passent. Pas mal de femmes peuvent se reconnaître dans ce personnage.

>> Lire la suite

Votre avis