Sage-femme - la critique du film

Le 21 mars 2017

Un récit de femmes épris de liberté, qui convie l’intimisme et le romanesque au détour des jeux grandioses des deux grandes Catherine du cinéma français, Deneuve et Frot. Une fois de plus, Martin Provost (Séraphine) a ressenti juste.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?