Le secret de Brokeback Mountain - la critique

Des tonnes de je t’aime à l’est d’Eden

Le 5 mai 2015

Le film de toutes les surprises qui allie intelligence du script, brio des comédiens et beauté des paysages. Chapeau bas.

Galerie photos

Vos avis

  • 19 janvier 2006, par yal

    Un film subtil, sans longueurs, une véritable histoire portée par des caractères denses et des comédiens convaincants. Pas de caricature, bien au contaire...on sourit, on rit, on frissonne, on retient un larme. à voir, absolument !

    • 22 janvier 2006, par esdez

      Cette passion que nous fait partager Ang Lee est effectivement très forte et fusionnelle de plus, située dans des paysages somptueux,au coeur d’une amérique rustre et dure,elle marque également la difficulté d’exister au sein de la société. Bien sur l’époque et le lieu renforcent ces incompréhensions mais l’ensemble est malgré tout très bien amené par le réalisateur. Cette fine distillation est un plaisir à ne pas manquer.

  • 22 janvier 2006, par Guillaume1

    Que dire de plus ? Ce film donne de l’espoir quant au cinéma contemporain, qui peut trop souvent faire regretter les décennies passées. Voilà qu’on assiste à un film très émouvant au sujet on ne peut plus osé, ça aurait pu être un navet sentimentaliste mais grâce au talent d’Ang Lee on adhère complètement à l’histoire et on est convaincu par les sentiments des personnages. D’une grande justesse, vraiment. D’aucuns lui trouverait quelques longueurs, moi, je n’ai pas remarqué, et puis de toute façon, j’aime bien ça, les longueurs. Il est intéressant aussi de voir la connotation que portent les paysages : tantôt beaux et émouvants, tantôt désolés et déprimants. On l’impression d’être face à des paysages état d’âme, selon que Jack et Ennis sont ensemble ou séparés. Enfin, comme toute oeuvre cinématographique de qualité, c’est un excellent portrait de l’époque à laquelle le film est situé : l’homophobie qui s’y manifeste aussi violemment est terrifiante. A voir absolument, même si c’est déjà fait...

  • 22 janvier 2006, par enzino

    Ma vie a littéralement explosé après trois visions de BBM. C’est de loin un des films les plus bouleversants que j’ai jamais vus (avec In the mood... et The Thin Red Line). Ce matin, j’ai entendu Annie Proulx sur la radio KCRW. Lumineuse et fulgurante. Elle y dit qu’Heath Ledger est allé au-delà du personnage d’Ennis. Cette vieille dame, qui n’a pas du tout participé au film, en était émue. Merci Ang Lee.

    Voir en ligne : Les îles fortunées

  • 24 janvier 2006, par andrebazin

    Mélo gay sur fond de western, « Le Secret de Brokeback Mountain » allie le chaud et le froid sans jamais être tiède. Ang Lee, par la grâce d’une virtuosité hors norme (on est loin du lamentable « Hulk »), réussit la gageure de concilier l’inconciliable grâce à son génie formelle (ce n’est pas nouveau, cf. le très beau « Tigre et dragon ») et une histoire originale qu’il maîtrise de bout en bout.

    Ang Lee filme une histoire d’amour à une époque et dans un lieu où on apprend aux enfants d’haïr l’homosexuel. La passion est plus maligne - sinon plus forte - que la bêtise et les conventions, Ennis et Jack s’aimeront en secret.

    Le réalisateur chinois vise juste. Les acteurs sont au diapason, avec une mention particulière pour Heath Ledger, extrêmement touchant.

  • 2 février 2006, par Yannick Chazareng

    Voilà probablement l’un des tout meilleurs films du moment. Pas forcément le genre d’histoire que je vais voir de prime abord, mais lorsque l’occasion se présente d’aller voir un film de cette qualité, je fonce !

    Brokeback Mountain, c’est l’adaptation d’une nouvelle d’Annie Proulx (également auteur d’un roman porté à l’écran, The Shipping News, avec Kevin Spacey), qui a remporté un vif succès lors de sa parution dans The New Yorker. A la barre du film, un cinéaste très éclectique, Ang Lee. Celui-ci a en effet réalisé Tigre & Dragon, Raison & Sentiements, Hulk, Chevauchée avec le Diable... D’origine taïwanaise, c’est un auteur difficile à suivre.

    Le film raconte donc la passion dévorante de deux bergers isolés dans une nature à la fois hostile et vertigineuse. Les deux rôles principaux sont tenus par les deux stars montantes du cinéma américain, Heath Ledger (Chevalier, Les Frères Grimm, A l’Ombre de la haine...) et Jake Gyllenhaal (Donnie Darko, Le Jour d’après). Les deux acteurs sont en pleine maturité, complètement transformés par leurs rôles. Ledger est méconnaissable en cow-boy rugueux, impavide, et au vocabulaire monosyllabique. Gyllenhaal joue sur un registre plus "angélique", en accord avec son visage encore très fin. La relation homosexuelle entre les deux hommes est traité avec un recul assez incroyable pour un film grand public : dignité, refus des clichés, c’est vraiment une histoire d’amour traitée de façon respectable. En plus, le cadre de l’histoire est vraiment sublime (tourné, une fois d eplus, au Canada).

    Le premier quart du film est un appel à l’évasion, une ode à la nature à la fois simple et puissante. J’ai failli verser une larme sur une vue aérienne d’un troupeau de moutons gravissant une pente boisée... Le reste de l’histoire nous fait suivre l’évolution de la relation entre les deux hommes, sur une période de 20 ans. Le rythme est lent, indolent, comme l’est la vie des cow-boys. Cela colle parfaitement à l’histoire, à l’ambiance... Le tout servi par une musique country discrète.

    Le film est visuellement magnifique, les acteurs (les deux principaux en tête, mais les autres aussi) d’une justesse stupéfiante, et la réalisation à la fois digne et sérieuse. Le public et la critique ne s’y trompent pas. brokeback Mountain a reçu 4 Golden Globes, et se retrouve nominé 8 fois aux Oscars.

  • 8 février 2006, par cgaillardot

    Un film éblouissant par la splendeur des paysages, mais aussi et surtout par la sobriété de l’histoire et toute sa force. Une histoire sans voyeurisme ni jugement aucun mais qui montre combien l’Amour peut être difficile à vivre parfois mais qu’il est là.
    Un moment rare d’émotion qui vous transporte.

  • 2 mars 2006, par Gil

    tout simplement INDISPENSABLE. ce film devrait exister depuis longtemps. Ang Lee a gagné son pari, risqué au départ, histoire de cow-boys homos - loin de notre univers franco-européen ! - On n’évite pas les sourires devant certaines situations puis on craque complètement, version grosses larmes avec envie de crier face à l’injustice et l’intolérance de ce monde. De plus, on n’a pas le sentiment qu’il y a des seconds rôles, tous les points de vue sont traités. L’interprétation est au top, bref déjà l’un des meilleurs films de l’année !!

  • 9 mars 2006, par grendel

    Ce ne sont pas 4 mais bien des dizaines de "Z’yeux" ;) que je mettrais si je le pouvais, tant ce film m’a marquée comme peu l’avaient fait depuis longtemps.
    Je pourrais vous écrire une énième éloge, vous expliquer par a + b pourquoi ce fim est un véritable chef d’oeuvre qu’il faut courir aller voir et voir encore... mais jamais je ne trouverai les mots justes pour vous décrire cette émotion qu’il a suscitée en moi.
    Le secret de Brokeback Mountain, le film auquel j’attribue toutes les récompenses, tous les Oscars du monde. Merci Monsieur Ang Lee.

  • 10 mars 2006, par minime

    Détourner un genre associé de la virilité, le western, pour en faire un mélo était audacieux. Détourner ce même genre pour en faire un mélo gay était improbable. Et pourtant, « Le secret de Brokeback mountain » est une vraie réussite tant il tisse sa toile avec subtilité et discernement. Le film est engagé, mais pas militant. Il raconte avant tout une belle histoire d’amour. Il jette aussi un regard critique sur une époque, sur des mentalités.

    Une fois n’est pas coutume, Ang Lee se fait discret derrière la caméra. Il laisse s’exprimer la vérité du jeu des acteurs, Heath Ledger et Jake Gyllenhaal, tous deux excellents.

    Entre western et « Sur la route de Madison », « Le secret de Brokeback Mountain » ouvre la brèche d’un cinéma d’un genre nouveau, réunissant les extrêmes pour le plus grand plaisir du spectateur.

  • 26 février 2007, par alinea

    Les 2 acteurs étaient des inconnus pour moi et leurs carrières va décoller, c’est à parier. Les paysages sont magnifiques mais je n’ai pas accroché à l’histoire que j’ai trouvée originale mais poussive.

  • 11 mars 2007, par rosemat

    Un film sur "l’intolérance" (celle de l’Amérique rurale des 60-70’s) mais qui donne lieu à une réflexion sur la "tolérance" tout simplement... Un magnifique film, unique en son genre, dont on sort bouleversé et dont on n’est pas prêt d’oublier : une sublime mais pénible histoire d’amour et d’amitié. Un jeu d’acteur exceptionnel... Il n’y a, certes pas beaucoup de dialogues en 2h15 de film (le rythme est assez lent, mais c’est très bien comme çà) mais les regards, les pensées intérieures, les gestes etc... en disent long (comme quoi "le silence est d’or, la parole est d’argent") Outre nos deux héros, les personnages secondaires sont tous aussi remarquables, tellement vrais et authentiques... L’émotion et les sentiments sont bien là. Un cadre sublime (les rivières et les vallons du Wyoming, on s’y croirait !)
    Le tout couronné par une bande originale épurée qui n’alourdit pas du tout le film, au contraire... Bref, ce film frise le chef d’oeuvre, un grand coup de chapeau à Ang Lee qui nous fait là un sacré grand écart... !

  • 14 avril 2007, par Shirryu

    Je vais pas répéter toutes les louanges qui ont pu être faites sur ce film mais je tiens à dire que je n’étais pas particulièrement enchanté lorsqu’on m’a proposé de le voir.
    Et là ce fut incroyable ! J’ai été vraiment conquit par la force de l’histoire et le jeu incroyable des acteurs... Les paysages et la B.O. sont formidables, bref rien à dire !Mon seul souhait est de cronvaincre les éventuels cinéphiles rétiscents comme ce fut mon cas, de voir ce film.
    Enfin une oeuvre qui sort les homos des stéréotypes dans lesquels on les enferme !

  • 22 avril 2009, par Norman06

    Une œuvre agréable et bien interprétée mais quelque peu surestimée. Les personnages manquent de nuance et l’académisme de la mise en scène nuit un peu au propos. Mais cela reste un film estimable.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?