feuilles

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

2 films notés

2 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Brazil - la critique

plus ça va, plus je constate qu’il ya une certaine prétention de la part des critiques à toujours minimiser la valeur d’un film. je pense comme les autres internautes, que ce genre de critique décrédibilise le site. ce film est toujours une merveille de poésie et de fantaisie. il continue a me faire et rever et rire... les effets spéciaux doivent servir le film, et peut importe qu’ils semblent maintenant dépassés. est-ce une critique de film ou d’effets spéciaux ? va t’on reprocher à Eisenstein d’avoir tourné ses films en noir et blanc tant que n’existait pas la couleur ?? (et meme pour d’autres, après (...)

Lire la suite

Le site du film

encore une fois je trouve la critique sévere. le film nous tient en haleine, le démarrage installe les personnages en douceur c’est vrai, et il y a quelques longueurs probablement dues encore à la jeunesse du réalisateur, pourtant le ryhtme tient tres bien, la distribution est parfaite y compris dans les seconds rôles (l’abominable femme de main, l’attachant et convaincant voyou au coeur tendre, dussolier comme d’habitude parfaitement juste, nathalie Baye parfaite (elle apparait moins dans le film que je ne l’aurais cru) en avocate de haut vol, Krsitin Scott Thomas toujours aussi classe, en (...)

Lire la suite