Maëlig Bois

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

1 film noté

0 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

1 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Cyborg : Nekfeu et son joli coup de poker

En l’occurrence le côté inintéressant de la chose se portait surtout sur les paroles, très limitées, et la cohérence lyricale du morceau. En terme d’ambiance cela s’inscrit dans l’album, mais le contenu ne passe pas.

Lire la suite

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

8 Mile : critique du biopic d’Eminem par Curtis Hanson

Bien plus qu’un énième biopic musical, 8 Mile montre un véritable amour pour son sujet où chaque plan est profondément marqué par la culture hip hop.

Snatch : premières images pour l’adaptation en série du film culte de Guy Ritchie

Que devient la série Snatch, d’après le film culte de Guy Ritchie ? Ceci...

Westworld saison 1 – la critique (sans spoiler)

Une curiosité. Une grosse curiosité. Juste une curiosité.

Face au Diable - la critique (sans spoiler)

Évitant judicieusement d’aborder avec un trop grand sérieux son caractère politique, Face au Diable vaut principalement pour ses dialogues incisifs et grinçants.

Preacher saison 1 - la critique (sans spoiler) + le test blu-ray

Rendu absurde par son cadre spatio-temporel aussi déglingué que ses personnages, Preacher amuse par sa galerie de sacrés phénomènes, dont l’intérêt ne réside pas tant dans son protagoniste que dans certains seconds rôles perchés et attachants.

Hardwired... To Self Destruct : Metallica atteste de sa vivacité

Le cri de guerre combatif de Metallica contre les affres de la vieillesse. Des relents de fatigue sont là, mais n’entachent pas la grande énergie de ce gros morceau de 80 minutes.

Death of a Hedonist : De la mélancolie, encore de la mélancolie, toujours de la mélancolie chez Marnitude

Aérien, parfois envoûtant si tant est que l’on soit réceptif à l’univers, le quatrième album de Marnitude propose par son épuration une invitation à partir dans une profonde mélancolie. Avant que cette même épuration n’affiche ses limites.

Otis Stacks : Un premier EP prometteur

Malgré son nombre très limité de morceaux originaux, Otis Stacks délivre une soul assez sensuelle pour attirer l’attention de l’auditeur.

Nomad : Zack Hemsey est bel et bien vivant

4 ans sans aucune nouvelles, une attente interminable, sans garantie. Et c’est sans prévenir que déboule le dernier projet du musicien / rappeur dont tout le monde a déjà entendu au moins un morceau, sans savoir qu’il en était à l’origine. Avec Nomad, Zack Hemsey s’installe encore plus comme une magnifique exception au monde du hip hop.

Journalist 103 : Une longue absence qui en valait la peine

On pensait l’avoir perdu depuis le one shot Gas Mask, mais c’est chez Babygrande Records que Journalist 103 s’est réfugié. Il ressort aujourd’hui de l’ombre avec son deuxième album solo. Et on le remercie pour ça.