Isao Takahata

  • SES FILMS
  • SES NEWS
  • SA BIOGRAPHIE
  • VIDEOS
Plus de films
Moins
Plus de news
Moins
Isao Takahata, l’ombre de Miyazaki

En créant le studio Ghibli avec Hayao Miyazaki, Isao Takahata a définitivement modifié la donne de la production des films d’animation au Japon.

Né en 1935, Isao Takahata étudie à l’Université de Tokyo où il obtient un diplôme en littérature française. Il entre directement dans les studios d’animation de la Tôei où il apprend la mise en scène avec des séries télévisées, dont un épisode de Ken, l’enfant loup en 1964. Il deviendra alors un des pionniers du cinéma animé au Japon au moment où cette industrie commence à créer les premiers longs métrages d’animation.
Il réalise son premier film pour le cinéma en 1968 et le dixième film d’animation de la Tôei avec Horus, prince du soleil qui constitue la première réalisation "indépendante" de l’histoire de l’animation japonaise. Takahata en assure la mise en scène, laissant à Hayao Miyazaki le soin d’assurer l’animation. Suivent Kié la petite peste en 1981 et Goshu le violoncelliste en 1982. Ces deux films évoquent un sujet cher à Takahata et qui est récurrent dans toute son œuvre : l’abandon, l’enfance orpheline.
En 1984, Takahata et Miyazaki mettent en place le studio Ghibli, une structure capable de leur offrir la liberté et les moyens nécessaires pour réaliser leurs projets sans être tenus de se conformer aux impératifs commerciaux des grands studios. Takahata y produit deux œuvres majeures du cinéma d’animation, réalisées par Miyazaki : Nausicä (1984) et Le château dans le ciel (Laputa, 1986).
Le tombeau des lucioles, en 1988, lui apporte la reconnaissance internationale, et marque une véritable avancée dans la qualité des longs métrages d’animation. En 1991, il réalise un film nostalgique contant le retour d’une jeune citadine dans sa province Only yesterday (Omoide poro poro), puis vient Pompoko (1994), conte écologique contre l’urbanisation des grands espaces rappelant dans les grandes lignes le futur chef-d’œuvre de Miyazaki : Princesse Mononoké. En 1999, Mes voisins les Yamada, adapté d’histoires courtes relatant la vie d’une famille de japonais moyens, est le premier film de Takahata entièrement réalisé par ordinateur.
Après un temps d’arrêt, le cinéaste revient en 2013 avec Le conte de la princesse Kaguya, son œuvre testamentaire. Le cinéaste est mort en 2018, à l’âge de 82 ans.

Filmographie (extraits) :

- Horus, prince du soleil (Taiyo no oji : Horusu no daiboken) (1968)
- Kié la petite peste (Janriko Chie, 1981)
- Goshu le violoncelliste (Serohiki no Goshu) (1981)
- Le tombeau des lucioles (Hotaru No Haka) (1988)
- Only yesterday (Omohide poro poro) (1991)
- Pompoko (Heisei tanuki gassen pompoko) (1994)
- Mes voisins les Yamada (Hohokekyo tonari no Yamada-kun) (1999)
- Le conte de la princesse Kaguya

Plus de vidéos
Moins