puremorning

VIGNEUX SUR SEINE

FILMS

0 films à voir

0 films vus

13 films notés

13 avis de films

TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

0 séries TV notées

0 avis de séries TV

BD

0 BD à lire

0 BD lus

0 BD notées

0 avis de BD

MUSIQUE

0 musiques à écouter

0 musiques écoutées

0 musiques notées

0 avis de musique

A voir, à lire, à entendre

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Médiathèque

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Avis

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Rocknrolla - la critique

Rock’n’rolla est une pure merveille : drôle, dynamique, casting impeccable, on reconnaît bien là la griffe de Mr Guy Ritchie, tant sous estimé par la critique (depuis son mariage avec Madonna ?). Enfin passons le côté "people" et n’oublions pas que Guy Ritchie est un réalisateur inventif et ingénieux. Mis à part "à la dérive" (je ne qualifie pas "Revolver" de navet au contraire) il a un parcours sans faute. On suit ici une bande de truands (sujet cher à guy Ritchie) de Lenny au trio Mr One two, Mumbles et Handsome Bob (à voir : la scène où à la veille de son entreé en prison Handsome Bob demande à One (...)

Lire la suite

L’esquive - la critique

« Queen » L’amour en banlieue ? Ca existe et l’Esquive est là pour le prouver ! Loin des clichés de la banlieue-pas-rose-et-morose, Abdellatif Kechiche joue la carte du vaudeville dans une cité. Pari osé et pari réussi. Kechiche ne se contente pas de la bagatelle et peint un tableau social grinçant. Mais il y a aussi et avant tout l’espoir, la vie, le dynamisme, l’amour de Krimo, Lydia, Frida et compagnie. Dans un jeu de miroir subtil entre la pièce de théâtre et la réalité, le réalisateur renvoie à la difficulté de communiquer en amour, surtout quand les autres s’en mêlent, surtout quand l’environnement (...)

Lire la suite

Good bye Lenin ! - La critique

« Queen » 1989 : chute du mur de Berlin, symbole du bloc soviétique qui s’écroule. Avec le communisme, c’est la RDA qui implose, l’Histoire (avec un grand H) change. Au même moment, une petite histoire se déroule : Alex, un ado berlinois, apprend que sa mère a subi un infarctus. Elle reste dans le coma, ignorant tout de la révolution en marche. A son réveil, quelques mois plus tard, Alex veut éviter le choc brutal du changement à cette petite main communiste convaincue, dont l’une des activités principales est la sacro-sainte lettre au Parti. Il va donc travestir l’Histoire en montant toute une mise en (...)

Lire la suite

Les protocoles de la rumeur

Le film propose un état des lieux de l’antisémitisme, à partir d’une folle rumeur qui a circulé après le 11 septembre 2001 : 4000 juifs, prévenus du double attentat contre le World Trade Center, auraient réchappé à la mort. Marc Levin dresse un parallèle avec « les protocoles des sages de Sion », faux document fabriqué en Russie à la fin du XIXème siècle. Le texte prétendait retranscrire le compte-rendu d’une réunion d’un pseudo complot juif ourdissant rien de moins que la conquête du monde. Plus d’un siècle après, le constat est terrible (...)

Lire la suite

A history of violence - la critique

"illuminé" Une famille sans histoire dans un bled sans histoire et puis l’étincelle qui fait basculer le film : le restaurant tranquille de Tom Stall est braqué. Tom devient un héros malgré lui en sauvant une employée ; et en abattant deux hommes. Mais qui est Tom Stall ? Ce bon père de famille que tout le village aime ou un implacable tueur que croit reconnaître un gangster particulièrement tenace ? Le récit, rendu efficace par la grâce de la réalisation d’un David Cronenberg en pleine forme, se double d’une parabole sur la violence, la rédemption. Un homme ne peut pas fuir son passé, même avec la (...)

Lire la suite