Alexandre Jourdain

PARIS

FILMS

0 films à voir

0 films vus

1 films notés

0 avis de films

TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

0 séries TV notées

0 avis de séries TV

BD

0 BD à lire

0 BD lus

0 BD notées

0 avis de BD

MUSIQUE

0 musiques à écouter

0 musiques écoutées

0 musiques notées

0 avis de musique

A voir, à lire, à entendre

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Médiathèque

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Avis

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Ses articles

  • FILMS
  • DVD
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

120 battements par minute - la critique du film

Plus qu’un banal hommage aux militants d’Act Up Paris, "120 battements par minute" esquisse la silhouette sensible d’une génération d’oubliés. Portrait sensuel et évanescent au carrefour des "Revenants" et d’"Eastern Boys".

Les Proies (Cannes 2017) - la critique du film

Préférant l’épure et l’allusion aux excès dérangeants du film original de Don Siegel, Sofia Coppola perd en équivocité ce qu’elle gagne en lyrisme. À défaut de véritables ambiguïtés, reste un beau portrait croisé de femmes tourmentées par le désir comme l’Américaine en a le secret.

Une femme douce (Cannes 2017) - la critique du film

Il aurait pu s’agir du chef-d’œuvre ukrainien sur la résistance des corps, mais Loznitsa choisit en fin de parcours délibérément d’anéantir ses fulgurances les unes après les autres. Film malade, "Une femme douce" recèle peut-être pourtant malgré ses scories quelques-uns des plus beaux élans kafkaïens du cinéma moderne.

Good Time (Cannes 2017) - la critique du film

Les Safdie bros. reviennent avec un faux film de braquage écartelé entre le buddy movie et le mélodrame 35 mm. Expérimentations lo-fi sensibles et impétueuses sur un lien fraternel incoercible.

Visages Villages (Cannes 2017) - la critique du film

Avec tendresse et légèreté, Agnès Varda et JR explorent les territoires de la mémoire dans un superbe documentaire mâtiné de road-trip. Belle échappée sensitive, rieuse, où l’humour baroudeur du duo fait converger jeunesse et vieillesse avec spleen et passion.

Twin Peaks, saison 3 (Cannes 2017) - la critique

Les espérances placées en cette troisième saison de Twin Peaks n’étaient pas vaines. David Lynch, à défaut de continuer le cinéma, et son complice Mark Frost épuisent leur sujet avec une maîtrise ahurissante. Réussite totale que ce retour du crypto-bizarre entre nostalgie et réinventions.

Top of the Lake, Saison 2 (Cannes 2017) - la critique

Clairvoyants, cruels, drôles, glaçants... les deux premiers épisodes de la saison 2 de "Top of the Lake" réunissent toutes les fulgurances des débuts. Campion change le décor, mais poursuit les jeux de domination en mathématicienne. Superbe et virtuose.

The Young Pope - la critique de la série de Sorrentino

Sorrentino file, comme tout le monde, faire le show à la télévision... La saison 2 vient d’ailleurs d’être annoncée, quelques jours avant la diffusion française.