David Desvérité

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

0 film noté

0 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Jano : Y a plus un seul endroit tranquille sur la planète !

Depuis presque 20 ans, Jano a fait du carnet de voyage un genre à part entière. Le dessinateur nous parle de cet exercice de style.

Diego Aranega : Focu, c’est la bible des temps modernes !

Diego Aranega nous parle sans langue de bois de Focu, le personnage le plus politiquement correct de la BD.

L’amour sans préavis

Durée : 1h41mn Titre original : Two weeks notice
L’argument : Un millionnaire a pris l’habitude de voir en Lucy Kelson, une avocate travaillant pour lui et oeuvrant pour la préservation d’un centre historique de Coney Island, une véritable mère. Incapable de prendre la moindre décision sans lui demander son avis, il tombe des nues le jour où elle décide de démissionner après cinq ans de collaboration.
Coup d’œil : Rien d’étonnant à ce que Marc Lawrence fasse la part belle à New York dans ce film. Sa (...)

Monsieur N.

Durée : 2h
L’argument : Napoléon Bonaparte est retenu prisonnier sur l’île de Sainte-Hélène. Est-il vraiment mort sur cette île ou bien s’est-il, comme le prétendent aujourd’hui certains historiens, échappé pour se réfugier en Louisiane ?
Coup d’œil : Menées par des scientifiques américains, de récentes recherches sur les cheveux de Napoléon ont permis d’identifier une dose d’arsenic suffisante pour provoquer la mort. Ce premier élément peut jeter le doute sur les circonstances exactes de son décès. De plus, (...)

La légende de Parva

Durée : 1h25mn
L’argument : Née le jour de la collision entre la Terre et un bloc de saphir, une adolescente possède des pouvoirs magiques dont elle ignore tout. Elle est notamment liée avec le prince Shiva, habitant à des milliers de kilomètres...
Coup d’œil : La légende de Parva est l’adaptation d’une bande dessinée de Milo Manara. C’est la première fois que Isabelle Carré, Irène Jacob ou André Dussolier prêtent leurs voix à un film d’animation. La modernité du film tient dans le message lié à la (...)

Les baigneuses - coup d’oeil

Voyeurisme, exhibitionnisme et peep-show...

Les hommes de main

Matty, fils d’un baron de la pègre de New York, souffre des activités de son père...

Train - Pete Dexter

Attention, roman choc ! Pete Dexter dévoile la haine ordinaire de l’Amérique des années 50. Au centre, le personnage de Train, un black résigné, victime d’un pays qui refuse la différence et humilie ses fils.

Chambre sous oxygène - Jean-Baptiste Gendarme - La critique du livre

Maladie et mal d’amour. Un double calvaire qui donne naissance à un premier roman extrêmement prometteur.

Plaqué or - Nora Hamdi - la critique du livre

La fuite en avant d’un frère et d’une sœur qui ont cisaillé les amarres de la famille et mènent leurs barques en dépit de leurs douleurs d’enfants...

Le roi de la pastèque - Daniel Wallace

Après Big fish, Daniel Wallace continue de dépoussiérer le merveilleux et de slalomer au cœur des légendes modernes. Subtil, étonnant et drôle, Le roi de la pastèque est un modèle du genre.

Le coma - Alex Garland - la critique du livre

Retour du jeune prodige des lettres anglaises. Alex Garland signe un roman dans lequel un personnage navigue en permanence entre deux rives, celle de la réalité contre celle de l’inconscience.

Chansons de Gainsbourg en bandes dessinée

Seize titres essentiels de Serge Gainsbourg illustrés par autant de dessinateurs. Périlleux ? Peut-être. Réussi ? Parfaitement.

Evreux : les 20 bougies sont soufflées !

Durant deux jours, Evreux a vibré au son d’une programmation éclectique balayant tous les courants musicaux. Retour sur la vingtième édition du Rock dans tous ses états.

Lemon incest

La petite "Charlotte aux pommes" du papa gagâteau... Ce que Serge a fait de mieux, ce sont ses enfants dira-t-il. Charlotte voit le jour en 1971. En 1974, Gainsbourg écrit La poupée qui fait, Polnareff peut aller se rhabiller, et joue alors au jeune père découvrant les joies de son nouveau quotidien : "C’est une poupée qui fait pipi caca / Une poupée qui dit papa". Il remet ça en 82 sur le deuxième album reggae avec "Shush shush Charlotte". En visionnaire, il signe déjà un couplet testament à (...)

Négatif

Le second album de Benjamin Biolay est tout simplement celui d’un grand artiste.