alinea

TOSSE

Animatrice en Club Med, prof puis psy et aujourd’hui coach, j’ai bcp travaillé pour la TV, écrit 2 livres, 5 films (dont 3 nominnés) Parcours atypique mais passionnée par les gens et l’Art !

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

106 films notés

106 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

La mémoire dans la peau - la critique + test DVD

On se promène dans les méandres de l’espionnage avec plaisir dans ce film qui aborde pourtant un thème pas très original. Le scénario est bien ficelé et très réaliste. Damon et Franka sont bons. La grande majorité de l’action se déroule en France (cocorico !) et Doug Liman signe ici une adaptation réussie. La fin fait un peu "happy end américaine sans surprise" mais bon, on pardonnera cette non surprise par un bon film dans son ensemble sans fausses notes.

Lire la suite

Fauteuils d’orchestre

Lemercier est un peu enfermée dans ce rôle de "fofolle excentrique et surmenée" qu’on lui connaît. Dupontel est excellent en pianiste surdoué qui étouffe dans son carcan de notoriété. Brasseur touchant dans son personnage de vieux collectionneur malade. On s’attache à la grand-mère Flon, rêveuse nostalgique d’un monde qui la faisait vibrer... mais la véritable bonne surprise de ce casting d’exception reste Cécile de France, la jeune provinciale, merveilleux lien naîf entre tous ces destins réunis dans une même rue. Le scénario est un peu "nunuche" et rempli de clichés lourdingues sur le monde artistique, (...)

Lire la suite

Torque, la route s’enflamme - la critique du film

Grosse production à forte dose d’adrénaline ! Le réal est plutôt connu pour ses clips (U2, Eminem, Moby, Ice Cube...) on retrouve donc dans ce film d’action des images frappantes et un soupçon de "romantisme". Les décors, les costumes, les maquillages et les motos sonnent "vrais". On a droit aux archétypes classiques comme le p’tit rigolo,la fille que rien n’effraye, la vilaine et le beau mec... Le niveau basique : violence, peu de cervelle et un scénario très mince mais j’y ai trouvé du rythme, des cascades de folie et la musique qui colle à la sueur érotique de ces beaux gars musclés à plaisir. Les (...)

Lire la suite

Red eye, sous haute pression

Craven est normalement un réal de films d’horreur (Scream, les Griffes de la Nuit...) et on sent son goût pour l’action qui angoisse et surprend. Ce suspense psychologique est efficace. L’acteur C. Murphy est inquiétant et a des yeux magnifiques (verts) et le scénario tient la route. On stresse et on ne voit pas le temps passer. Rachel est attachante et se métamorphose enfin en victime courageuse qui a du répondant. Thriller réussit et bien interprété. Jetez-y un oeil (rouge ?) et même les 2... vous ne serez pas déçus (...)

Lire la suite

Seven swords - la critique

Une "boucherie" en 1660... Cette adaptation du roman Les 7 Epées de la montagne Tian, est d’une rare violence. Entre rupture de ton et de rythme, mise en scène théâtrale manquant de simplicité et sentiments simples et justes... le spectateur est balladé. Les combats (âmes sensibles, s’abstenir !) sont superbement filmés avec forces et détails. Hark s’attarde davantage sur les armes que sur les guerriers mais l’hémoglobine est omniprésente. Les acteurs rivalisent de charme et de vengeance inassouvie. Un monde très "asiatique", rempli de héros sacrifiés et de pauvres femmes faibles et soumises (c’est tjs (...)

Lire la suite