Camille Lugan

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

12 films notés

16 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Lady Gaga et Beyonce au Telephone : découvrez la vidéo

C’est sûr, le clip "envoie du bois", en revendiquant une esthétique à la fois kitsch et glossy. Un regret pourtant : les intérêts bien sentis de Lady Gaga, qui après un clip de "Bad Romance" déjà bien sponsorisé, s’en donne à coeur joie côté réclame...

Lire la suite

Sherlock Holmes - la critique

Comme la plupart des critiques s’interrogent sur où est passé l’univers de Sherlock Holmes... à la trappe, effectivement, et ça n’est pas plus mal. Plus Watchmen et Wolverine que Miss Marple, dans une ambiance From Hell heureusement plus rythmée, ces aventures ont vraiment un goût séduisant... Dommage qu’à ce prix-là, Guy Ritchie n’ait pas trouvé les moyens d’acheter en plus un scénariste, qui aurait lui aussi donné un petit coup de fouet à un storytelling digne d’un Da Vinci Code version (...)

Lire la suite

Bitch slap : les bimbos s’affichent

J’attends de voir... Après tout, un certain Russ Meyer avait tout compris déjà en 1965, en sortant le sexcellent "Faster, pussycat ! Kill, kill !"...

Lire la suite

Agora - la critique

Plus une toile de maître qu’une fresque illustrative. Le film a une force qui arrête et questionne, le juste ton entre pathos et raison. Il n’est pas dit qu’entre message de tolérance (l’"agora" du titre, où tout le monde peut s’exprimer librement) et le pessimisme d’une cohabitation impossible, Amenabar tranche, et c’est ce qui est incroyablement puissant. Que le film n’ait pas été apprécié, cela se conçoit bien... Il fera frémir les esprits tièdes.

Lire la suite

Fling / Lie to me - Posters

Tiens tiens, "featuring" la très ambiguë Christine, de la saison 4 de "Dexter"...

Lire la suite

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

The company men - La critique

Sous la bannière d’un message social, The company men propose une histoire relativement plate et sans vagues, où s’illustre un casting inégal. Un premier passage à la réalisation hésitant pour le producteur américain John Wells.

Beur sur la ville - La critique

Sur un ton hystérique, le nouveau film de Djamel Bensalah s’attaque (gentiment) aux préjugés de Paris contre la banlieue, en infiltrant la police avec son trio de comiques black-blanc-beur. Electrique et parfois surprenant.

Killer elite - la critique

Guerre de l’ombre entre mercenaires et militaires anglais dans le "chaos" (sic) des années 1980. Un trio efficace d’acteurs chic et choc, pour un résultat malheureusement plus mitigé.

La proie - la critique

Thriller français haletant qui peine toutefois à trouver le rythme des grandes séries américaines dont il s’inspire.

Bilan 2014 : le top 2014 de Camille Lugan

1. Mommy (Xavier Dolan)
2. Boyhood (Richard Linklater)
3. Black Coal (Diao Yinan)
4. Saint Laurent (Bertrand Bonello)
5. L’Institutrice (Nadav Lapid)
6. White God (David Fincher)
7. Only Lovers Left Alive (Jim Jarmusch)
8. Le Loup de Wall Street (Martin Scorsese) (2013)
9. Le Vent se lève (Hayao Miyazaki)
10. Nymphomaniac, volume 1 et Nymphomaniac, volume 2 (Lars von (...)

True grit - Charles Portis - critique

Le célèbre film des frères Coen est adapté d’un livre culte de l’auteur américain Charles Portis. Pour sa sortie, les éditions du Serpent à Plumes avaient proposé cette drôle d’aventure littéraire, entre rêve des grands espaces et humour sarcastique...