ceciloule

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

6 films à voir

0 film vu

11 films notés

55 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

2 SÉRIES TV notées

3 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

1 livre noté

3 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Light of my life - Casey Affleck - critique

Ces épisodes d’intimité qui nous sont offerts sont rendus encore plus spéciaux par la lumière, qui crée comme un nid au père et à la fille. Et effectivement, la photographie, le jeu des acteurs et la noirceur mélancolique du film le rendent singulier et plus que séduisant ! (j’en parle plus longuement ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/08/02/light-of-my-life-casey-affleck/)

Lire la suite

Okja (Cannes 2017) - la critique du film

Comme le disent Les Inrock, ce film donne envie de devenir végétarien... Sans doute légèrement trop manichéen à certains moments, il est vrai. Ce qui est sûr c’est que la première moitié a plus de peps et d’originalité que le reste du film, au rythme un peu inégal et peut-être aussi un peu trop prévisible. (mon avis ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/03/25/okja-bong-joon-ho/)

Lire la suite

Felicità - Bruno Merle - critique

C’est une farce qui "fait plaisir", c’est vrai, mais, pour moi, c’est aussi une réflexion légère et joyeuse sur la paternité et sur l’adieu à l’enfance. En cela, cette comédie douce-amère est une réussite même si, en effet, ce n’est pas le film de l’année pour autant (j’en parle plus longuement ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/07/26/felicita-bruno-merle/)

Lire la suite

Été 85 - François Ozon - critique

Été 85 doit beaucoup à son atmosphère, à ses deux acteurs inconnus en effet, mais aussi à sa photographie. Toutes les nuances de bleu créent à l’écran une harmonie que les cœurs peinent à suivre et donnent à la réalisation une teinte surannée qui n’oublie pas de faire écho à l’universel premier amour et à la déchirure qui s’en suit (j’en parle plus longuement ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/07/19/ete-85-francois-ozon/)

Lire la suite

Papicha - la critique du film

En effet, "un chef d’œuvre", une réalisation universellement féministe et libertaire, un film poignant à l’esthétique soignée et délicate. Certaines scènes et certains mouvements de caméra ne sont pas sans rappeler Dolan ou Mustang mais le film qui en résulte est une réalisation à part entière, bouleversante et à découvrir d’urgence ! (j’en parle plus longuement sur Pamolico, blog de critiques : https://pamolico.wordpress.com/2020/07/11/papicha-mounia-meddour-critique/)

Lire la suite

Hollywood – la critique de la mini-série

Un peu naïve en effet, un peu trop optimiste et chargée d’espoir. Écran Large considère cette série comme presque uchronique, comme une réécriture du scénario historique à la manière des "et si..." et je trouve que c’est une bonne façon de redorer le blason de Hollywood, réalisation chorale et sympathique s’il en est ! (mon avis ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/05/24/hollywood-ryan-murphy-saison-1/)

Lire la suite

The Eddy - la critique de la série

Je n’ai pas réussi à aller au bout... casting 5 étoiles, c’est sûr, jolie BO (dans les 2 premiers épisodes, je ne saurais dire pour le reste) mais quel scénario embrouillé et quel glauque ! Un gâchis, en effet.

Lire la suite

White Lines - la critique de la série

Une série qui se regarde avec un certain régal, en effet... Régal coupable, certes, mais on binge-watche sans bouder notre plaisir et on savoure le suspense qui fonctionne malgré tout assez bien ! (j’en parle ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/06/21/white-lines-alex-pina/)

Lire la suite

La Chienne - Pilar Quintana - Critique du livre

Pour ma part je n’ai pas été convaincue par ce roman très court. Damaris a des réactions difficilement compréhensibles, elle agace le lecteur plus qu’elle ne l’apitoie. Quant au style, il m’a semblé plus brut et simple à l’excès que "fulgurant"... Peut-être est-ce une question de sensibilité. (J’en parle plus longuement ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/08/06/la-chienne-pilar-quintana/)

Lire la suite

Le cœur de l’Angleterre - la critique du livre

Un beau roman choral contemporain, en effet, même si dresser quelques parallèles avec les précédents opus aurait été intéressant. Ils dépeignent de manière peut-être plus juste et plus subtile respectivement les années 1970 et 2000. L’humour so british est toujours au rendez-vous ici mais on regrette les trop nombreuses ellipses qui fractionnent un peu la lecture (mon avis ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/03/27/la-trilogie-bienvenue-au-club-jonathan-coe/)

Lire la suite

De pierre et d’os – la critique du livre

Je suis plutôt d’accord, même si j’ai regretté qu’une vie soit raccourcie à quelques 200 pages et que les personnages nous soient aussi peu sympathiques... mais votre façon de décrire la poésie qui se dégage de ces pages est vraiment belle et à-propos je trouve (plus d’infos : https://pamolico.wordpress.com/2019/12/15/de-pierre-et-dos-berengere-cournut/).

Lire la suite