ceciloule

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

6 films à voir

0 film vu

17 films notés

63 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

2 SÉRIES TV notées

4 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

1 livre noté

3 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Le mystère Henri Pick - la critique du film

Une bonne petite comédie française, en effet, avec des acteurs qui rendent l’histoire savoureuse. Luchini et ses facéties nous ravissent et Camille Cottin apporte un peu de légèreté au jeu parfois lourd de son aîné. Le suspense est là et on est dans l’ensemble séduit même si on pouvait s’attendre à un peu mieux au vue de la filmographie de Rémi Bezançon... (plus d’infos ici : https://pamolico.wordpress.com/2019/04/03/une-comedie-francaise-comme-on-les-aime-le-mystere-henri-pick-remi-bezancon/ :) (...)

Lire la suite

Sibel - la critique du film

Je ne suis pas d’accord... Certes Damla Sömnez est incroyable en gardienne de la forêt mais ce film c’est plus que ça. C’est aussi la différence qui permet la liberté, c’est aussi le patriarcat turc qui est remis en question, c’est aussi la découverte d’une autre culture. Certes, certains thèmes auraient pu être davantage fouillés, mais la finesse de réalisation permet de dire que c’est un très bon film (pour en savoir plus : https://pamolico.wordpress.com/2019/03/27/liberte-cherie-sibel-cagla-zencirci-et-guillaume-giovanetti/)

Lire la suite

Marie Stuart, reine d’Ecosse - la critique du film

Des actrices assez incroyables, en effet, et des paysages somptueux. Une sorte de Game of thrones plus réaliste qui nous donne envie d’en apprendre encore davantage sur cette incroyable femme qu’était Marie Stuart. Quelques anachronismes il est vrai mais le jeu de Margot Robbie et de Saoirse Ronan ainsi que la mise en scène les rattrapent largement (mon avis ici : https://pamolico.wordpress.com/2019/03/10/les-debuts-du-feminisme-marie-stuart-reine-decosse-josie-rourke/)

Lire la suite

Celle que vous croyez - la critique du film

Un film à mi-chemin entre thriller psychologique et chronique sociale, en effet. Le jeu des acteurs est très juste, l’histoire nous emporte dans ses rouages et la construction du film, originale, nous séduit. Le jeu avec les reflets des écrans et les reflets des acteurs dans les vitres ajoutent une dimension presque artistique à la réalisation et soulignent l’existence de cet autre monde (mon avis ici : https://pamolico.wordpress.com/2019/03/05/lamour-abstrait-celle-que-vous-croyez-safy-nebbou/)

Lire la suite

La favorite - la critique du film

Un jeu époustouflant, il est vrai, mais la lenteur et les répétitions lassent quelque peu vers la fin. La musique aussi, très présente, rythmant le film et la performance des acteurs, finit par devenir pesante. Malgré tout il s’agit d’un grand film, plein de cynisme, à la fois féministe et misogyne (mon avis ici : https://pamolico.wordpress.com/2019/02/26/deux-femmes-une-reine-la-favorite-yorgos-lanthimos/)

Lire la suite

A voir ou à revoir sur Netflix : Dans leur regard - la critique de la série

"Un profond récit en 4 actes" bien plus qu’une série, je suis entièrement d’accord. Si le pathos est parfois à la limite du supportable, l’ensemble, d’une justesse rare et baigné de jeux de lumière, semble digne du grand écran... (j’en parle plus longuement ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/10/17/when-they-see-us-dans-leur-regard-ava-duvernay/)

Lire la suite

White Lines - la critique de la série

Une série qui se regarde avec un certain régal, en effet... Régal coupable, certes, mais on binge-watche sans bouder notre plaisir et on savoure le suspense qui fonctionne malgré tout assez bien ! (j’en parle ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/06/21/white-lines-alex-pina/)

Lire la suite

Hollywood – la critique de la mini-série

Un peu naïve en effet, un peu trop optimiste et chargée d’espoir. Écran Large considère cette série comme presque uchronique, comme une réécriture du scénario historique à la manière des "et si..." et je trouve que c’est une bonne façon de redorer le blason de Hollywood, réalisation chorale et sympathique s’il en est ! (mon avis ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/05/24/hollywood-ryan-murphy-saison-1/)

Lire la suite

The Eddy - la critique de la série

Je n’ai pas réussi à aller au bout... casting 5 étoiles, c’est sûr, jolie BO (dans les 2 premiers épisodes, je ne saurais dire pour le reste) mais quel scénario embrouillé et quel glauque ! Un gâchis, en effet.

Lire la suite

La Chienne - Pilar Quintana - Critique du livre

Pour ma part je n’ai pas été convaincue par ce roman très court. Damaris a des réactions difficilement compréhensibles, elle agace le lecteur plus qu’elle ne l’apitoie. Quant au style, il m’a semblé plus brut et simple à l’excès que "fulgurant"... Peut-être est-ce une question de sensibilité. (J’en parle plus longuement ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/08/06/la-chienne-pilar-quintana/)

Lire la suite

Le cœur de l’Angleterre - la critique du livre

Un beau roman choral contemporain, en effet, même si dresser quelques parallèles avec les précédents opus aurait été intéressant. Ils dépeignent de manière peut-être plus juste et plus subtile respectivement les années 1970 et 2000. L’humour so british est toujours au rendez-vous ici mais on regrette les trop nombreuses ellipses qui fractionnent un peu la lecture (mon avis ici : https://pamolico.wordpress.com/2020/03/27/la-trilogie-bienvenue-au-club-jonathan-coe/)

Lire la suite

De pierre et d’os – la critique du livre

Je suis plutôt d’accord, même si j’ai regretté qu’une vie soit raccourcie à quelques 200 pages et que les personnages nous soient aussi peu sympathiques... mais votre façon de décrire la poésie qui se dégage de ces pages est vraiment belle et à-propos je trouve (plus d’infos : https://pamolico.wordpress.com/2019/12/15/de-pierre-et-dos-berengere-cournut/).

Lire la suite