Julien Rocher

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

0 film noté

0 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Dune - Denis Villeneuve - critique

LIRE NOTRE CRITIQUE DE DUNE : DEUXIÈME PARTIE
Denis Villeneuve redéfinit les codes du film de divertissement grand public avec une fresque épique, renouvelant sans cesse sa narration, pour nous offrir une œuvre galvanisante, sonnant comme l’accomplissement d’un auteur parmi l’un des plus admirables de sa génération. Dune n’est pas le choc annoncé, il est bien plus que cela : une détonation.

Le successeur - Xavier Legrand - critique

Sept ans après Jusqu’à la garde, Xavier Legrand creuse encore plus le sillon de la violence masculine exhumée avec ce conte d’épouvante sur l’hérédité fataliste du patriarcat.

Indiana Jones et le cadran de la destinée - James Mangold - critique

Le film se veut comme un reflet exaltant et élégiaque d’un héros pulp vieillissant, autant qu’un avertissement inespéré contre le piège de la nostalgie. Néanmoins, le cinéaste-orfèvre James Mangold n’arrive jamais à transcender la saga et l’emmener vers des terrains inexplorés. Il en résulte un volet paradoxal, à la fois le moins cinégénique de l’histoire de la série mais aussi le plus passionnant.

Pauvres créatures - Yórgos Lánthimos - critique

Yórgos Lánthimos fait de Pauvres créatures un hymne à la Femme autant qu’une dialectique sur l’histoire des violences sexistes et sexuelles infligées à celle-ci. Un conte philosophique à la puissance picturale démente et extatique, emporté par Emma Stone, prophétesse du pouvoir féminin.

Priscilla - Sofia Coppola - critique

Sofia Coppola, reine incontestée du female gaze, raconte la grande Histoire par la prisme du féminin sacré. Elle réussit à mythifier la figure de Priscilla Presley et l’ériger en icône intemporelle. On touche ici au sublime.