Julien Rocher

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

0 film noté

0 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Decision to Leave - Park Chan-wook - critique

Avec Decision to Leave, Park Chan-wook réinvente le polar noir et nous fait vivre les vertiges d’un amour ténébreux où la dissolution du crime réprime les pulsions et emporte ses personnages dans le tumulte de la passion. Une œuvre saisie par la grâce.

Men - Alex Garland - critique

À la fois requiem funèbre et fantasmagorique, Men est surtout le récit de la libération du corps féminin dans un monde régi par un monstre aux milles visages : le male gaze. Nous voici devant le vrai film d’horreur post-MeToo.

Les crimes du futur - David Cronenberg - critique

David Cronenberg revient aux fondamentaux de sa carrière et narre la naissance d’une nouvelle humanité par le prisme de l’art transhumaniste : celui du cinéma. L’on pourrait croire que Les Crimes du futur annonce la mort du maitre du body horror, c’est tout le contraire.

Sur la route de Madison - Clint Eastwood - critique

Clint Eastwood signe ici la déflagration émotionnelle la plus violente de sa carrière.

20th Century Women - la critique du film

Témoignage des seventies et ses mouvements de pensée, teinté de beaux portraits de femmes assumant leurs imperfections salvatrices, le tout dépouillé de tout moralisme bâtard, 20th Century Women touche au sublime. Une éducation sentimentale à marquer d’une pierre blanche.