Marianne Renaud

Paris

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

4 films vus

3 films notés

0 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Séoul hypnotique, le cinéma coréen nous envoûte au Forum des images

Le cinéma coréen s’invite en cette rentrée au Forum des images. Du 15 septembre au 25 novembre, 80 films rares et mêmes parfois inédits en France seront projetés sur les écrans. Une plongée hypnotique au cœur d’un cinéma des plus stimulants.

Red Rose - la critique du film

Film courageux qui entreprend de mêler drame politique et rencontre sentimentale, Red Rose semble avoir épuisé toute son énergie dans la révolution, laissant la dynamique sentimentale à bout de souffle.

Cemetery of Splendour - la critique du film

Nouveau film d’Apichatpong Weerasethakul, figure incontournable du cinéma thaïlandais indépendant, Cemetery of Splendour annonce une expérience hypnotique sur le thème du rêve et du sommeil. Une thérapie cinématographique que nous avons testée avec le plus grand plaisir.

Bends - la critique du film

Premier long-métrage de la réalisatrice hongkongaise Flora Lau, Bends présente la double trajectoire de deux personnages entre Hong-Kong et la Chine continentale.

Fantasia - la critique du film

Habitué du Festival de Cannes depuis L’Orphelin d’Anyang, qui l’a révélé en 2001, Wang Chao revient cette année avec Fantasia, un film entre portrait de société et échappée onirique.