Christophe Lambert

Artiste

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

0 film noté

0 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

1 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Week-end ciné-concerts d’Alfred Hitchcock

Dans le cadre d’une série de concerts consacrés aux musiques des films du maître du suspense, la Philharmonie de Paris a eu la très bonne idée de donner à voir et à entendre The Lodger, Les Cheveux d’or, en version française (1926).

Avec mes meilleures pensées de Pierre Dac : retour sur l’oeuvre

Notre avis : Si le rire est la défaite heureuse de la sensibilité et de l’intelligence, il convient de sacrer Pierre Dac champion. En relisant ce recueil de toutes les bêtises géniales qu’il a pu dire, il nous emmène dans un monde parallèle proche du nôtre mais définitivement absurde. La préface de cette édition est sous le clavier du journaliste Eric Naulleau qui donne quelques exemples d’usage à mettre en œuvre séant. « Un chemin qui descend est un chemin qui monte en sens inverse et réciproquement. » (...)

Une vie sans fin - la critique du livre

Véritable manuel de vie éternelle, Beigbeder nous livre ici les formules de son grimoire techno-avant-gardiste.

La Vengeance du pardon par Eric-Emmanuel Schmitt - la chronique du livre

Quelqu’un vous a fait mal récemment ? Lui avez-vous pardonné ? Vous auriez probablement dû !
Ce livre composé de quatre nouvelles veut servir de preuve à ce titre paradoxal qui sous-entend que vous gagneriez à faire le bien même quand c’est votre fête. C’est ce que ces quatre histoires, sans lien entre elles, vous enseigneront… ou pas… sur ce pardon martial se contentant plus d’apaiser ceux qui le donnent, mais qui au contraire devient un moyen innocent de retourner le mal contre celui qui le fait. Pas très catho tout ça ?

Mon odyssée dans l’espace (340 jours en orbite) de Scott Kelly

L’astronaute américain Scott Kelly est le plus extra-terrestre des humains. Il détient le record de temps passé dans l’espace en un seul séjour. Revenu d’une année de voyage orbital, il nous livre ici sur le ton biographique, l’intime récit d’une expérience hors du commun.

Dans ce jardin qu’on aimait de Pascal Quignard

Il est tristounet le Pascalito mais qu’est-ce qu’il écrit bien. Son avant-propos est bien senti, intéressant, géométrique, impeccable. Il y raconte son aventure théâtrale et le sujet de sa pièce, qui est tout à fait formidable. L’histoire vraie d’un religieux américain du 19ème siècle qui abandonne son sacerdoce pour se consacrer à la transcription musicale du chant des oiseaux… et aussi… du tintement du goutte à goutte dans l’arrosoir. Baruch Spinoza aux platines pour son "deus sive natura" featuring le (...)

Madison McFerrin en concert au Supersonic

Existe-t-il un gène vocal dans la famille McFerrin ? On connaissait les interprétations a cappella du père Bobby, voici dans la lignée soul, la petite Madison. Cette jeune new-yorkaise nous fait entendre ses compositions chorales au Supersonic à l’occasion du Picthfork Festival.

Hermès au silencio : Mettez des ailes à vos talons

Pour la sortie de leur nouvel album, le jeune quatuor à cordes Hermès donnait à entendre un florilège de Ravel, Dutilleux, Debussy, dans les profondeurs feutrées du Silencio.

Manoukian en concert au Trianon

André Manoukian, petit-fils d’expat’ arménien, présente son album "Apatride" et hisse pour un soir le Trianon au sommet de l’Ararat*.

La Féline "Triomphe" en concert à la Boule Noire

Geisha lounge, Agnès Gayraud l’interprète de La Féline, dévoile sa sensibilité contenue de chanteuse pop sur lit de riffs névrotiques.