Frédéric Mairy

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

0 film noté

0 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Le cri du peuple . T2. L’espoir assassiné - La chronique BD

A l’automne 2001, Tardi et Vautrin sortaient la Commune des oublis de l’histoire avec le premier tome du Cri du peuple. Un chef-d’œuvre, sur lequel ses auteurs ne se sont pas endormis. La deuxième partie, L’espoir assassiné, est de la même veine.

Le chat du rabbin . T2 . - La Malka des Lions - La chronique BD

Le chat du rabbin est de retour avec Le Malka des lions. Une nouvelle preuve du talent de Joann Sfar, qui reste pourtant dans l’ombre du premier album.

les ruminations de L.D.’ . T2 . L’embryon fatal - La chronique BD

Les joyeux aphorismes d’un suicidaire raté.

Amstergow en 8 jours - La chronique BD

Recherche d’un père disparu dans une ville glauque. Pas très clair, mais brillant.

Blueberry . Les monts de la superstition - La chronique BD

Réédition anniversaire du sommet de la série. Beau cadeau !

Le salaire de la peur - la critique du film

Clouzot tient suspendue chaque seconde, la chargeant d’une formidable intensité dramatique.

Certains l’aiment chaud - la critique du film

Cela s’appelle l’art de la chute : "nobody’s perfect", entend-on à la fin de Certains l’aiment chaud, de Billy Wilder, une comédie parfaite. A tous points de vue.

La rose pourpre du Caire - la critique du film

Un comédien sort de l’écran et la magie apparaît.

Manhattan - la critique du film

"Il adorait New York." Et on adore Manhattan. Point.

Les hommes préfèrent les blondes - la critique

Une blonde pareille, on ne peut que la préférer.

La télévision - la critique du livre

A Berlin, l’histoire d’un sevrage télévisuel. Amusante, mais pas fracassante.

La forteresse - Róbert Hász

Il s’appelle Livius et il est lieutenant, muté dans une montagne où l’ennemi viendra. Ou ne viendra pas.

Des nouvelles de Deleatur

Anthologie réussie d’une aventure dans les marges de la production française.

En avant !

Lire et taper dans le ballon, pour oublier bien vite une triste compétition.

Cette France qu’on oublie d’aimer

Dans un court essai, l’auteur du Testament français rappelle son attachement à un pays qui ne se ressemble plus.

Feuilles

Mortes. Celles de Prévert et Kosma. Rappelle-toi, Barbara, cette chanson était la tienne. C’était ta préférée, et chaque fois… ton souvenir et tout ça. Jusqu’au jour où ses amours mortes en auront fini de mourir. Et même après, tu sais, tout restera. Les feuilles, les femmes, les souvenirs, le vent les ramasse à la pelle, aucun n’en finit de mourir et aucun ne manque à l’appel. C’est pas de Serge, ça, mais de Romain Didier. Il disait aussi que la chanson reprenait, "je me souviens, des vers de Prévert, et à (...)

Les Marquises - Jacques Brel

Une île où le temps s’est arrêté. Magie de la poésie et de la tendresse d’un homme qui se savait condamné.

Vincent Delerm

Paresseux, nonchalant et surtout très talentueux.