Julien Dugois

Paris 12ème

FILMS

0 films à voir

0 films vus

1 films notés

3 avis de films

TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

0 séries TV notées

0 avis de séries TV

BD

0 BD à lire

0 BD lus

0 BD notées

0 avis de BD

MUSIQUE

0 musiques à écouter

0 musiques écoutées

0 musiques notées

0 avis de musique

A voir, à lire, à entendre

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Médiathèque

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Avis

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

BlacKkKlansman (Grand Prix du Jury Cannes 2018) - la critique du film

Bonjour Fanfan, Je n’ai plus d’information sur les étapes d’écriture ni sur la part des producteurs dans celle-ci. Je ne peux pas vous en dire plus.

Lire la suite

Cannes 2018 : Solo, a Star Wars Story - la critique du film

Je ne peux pas laisser passer l’idée que ce film soit supérieur aux épisodes de la prélogie. Même si ils ont leurs défauts (entre Jar Jar Binks et des incrustations sur fond verts qui ont mal vieillis), ils sont porteurs de toute une réflexion politique et religieuse fascinante. Imaginer que les jedis comme une simple institution politique qui a, à ce point perdu la foi en la Force que son recrutement se fait par une prise de sang, pose des questions profondes sur la légitimité de sa défaite face à un "coté obscur" qui, à l’inverse, repose sur une croyance mystique très forte. Ça remet en cause tout (...)

Lire la suite

LBJ - la critique du film

L’homme que je qualifie d’intègre est le personnage du film. Moi aussi j’aurai préféré un film qui ose sous-entendre que le vice-président fut impliqué dans l’assassinat de JFK. Ce n’est pas le cas mais ça ne m’empêche de trouvé l’angle d’approche intéressante.

Lire la suite

Ses articles

  • FILMS
  • DVD
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Roulez Jeunesse - la critique du film

Une comédie à tendance dramatique, porté par un casting enfantin solide qui jongle avec les humeurs, entre drôlerie et tristesse. Ces deux tons contradictoires assurent la touchante sincérité de cette chronique familiale.

Une pluie sans fin (Grand Prix Beaune 2018) - la critique du film

Entre cinéma social auteuriste et film de genre, les influences de Yue Dong sont des plus éclectiques. Mais même si le réalisateur assure à son film une atmosphère pesante, sa délicate tentative de mélange de genres pèse sur son scénario hésitant.

Vierges - la critique du film

Un récit estival solaire, autour du mythe de la sirène. Candide, mais rafraîchissant

Come as you are - la critique du film

Desiree Akhavan a trouvé un sujet troublant : les centres dans lesquels les jeunes homosexuels américains apprennent à "rentrer dans l’ordre". Pourtant son film n’ose jamais pointer du doigt le caractère déshumanisant de ces lieux, symboles d’un puritanisme abject.

La Saison du Diable - la critique du film

Un opéra rock radical qui détourne les codes du genre pour s’ériger en une œuvre d’art envoûtante, puissamment politique.