Marianne Spozio

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

0 film noté

0 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Le bon, la brute et le truand - la critique + test Blu-ray

Notre avis : On disait alors le western un genre inexportable. Sergio Leone s’est chargé de prouver le contraire, et pas qu’un peu ! 1964 : il accepte de tourner - en Espagne - Pour une poignée de dollars dans des conditions financières misérables. Le succès est inversement proportionnel aux maigres moyens alloués au réalisateur inconnu. Deux ans et un film plus tard (Et pour quelques dollars de plus), il est un cinéaste fêté auquel est confié un budget colossal pour Le bon, la brute et le truand, (...)

L’homme qui tua Liberty Valance - la critique

La fin d’un monde. Ford détourne les grands thèmes du western dans une méditation bourrée de nostalgie. A revoir en salles dès le 6 août 2014.

La Douceur de Vivre (La dolce vita) - la critique

La fresque d’une vie qui n’est douce que par euphémisme : flamboyant et lucide, du très grand cinéma.

L’impossible Monsieur Bébé - la critique

La référence inégalée en matière de comédie romantique déjantée.

Charlie et la chocolaterie

Un conte insolite qui n’a pas pris une ride.

L’affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

A cheval entre science-fiction et thriller, un roman d’une magistrale loufoquerie qui traverse le miroir et nous fait entrer de plain-pied dans les livres.

Berlin-Moscou, un voyage à pied - Wolfgang Büscher

Pèlerinage et véritable leçon d’histoire, un récit initiatique d’une grande force. L’art du reportage à son summum.

Le charme opéra - Louis Oster & Jean Vermeil - critique livre

Deux cent cinquante opéras passés au crible par un duo de passionnés. Aussi intelligent que divertissant.

Les vivants et les morts - la critique du livre

La mort annoncée d’une usine et la révolte de ses salariés. Une fresque passionnée et chaleureuse qui vous emporte comme un torrent.

Youpin

Il a porté l’étoile jaune à quatorze ans. Et a continué crânement, sa vie entière. Au temps des vaches maigres, il commençait son tour de chant au Milord l’Arsouille par un grinçant "Bonsoir, je suis le gigolo youpin !". Plus tard, une de ses boutades favorites sera : "Juif, c’est pas une religion. Aucune religion ne fait pousser un nez comme ça !"

Zip

Zip ! Shebam ! Pow ! Blop ! Wizz…

Dutronc

Les deux dandys désabusés faisaient la paire. Ils ont commis ensemble quelques chansons, dont Guerre et pets. Hommage de Serge à Jacques dans Rock & Folk : "Depuis que Dutronc a arrêté, il n’y a plus rien qui m’intéresse dans la chanson française. Si, il y en a un qui continue, c’est moi. Si on me donnait pas mes disques, je les achèterais." (Interview donnée en avril 1979, à son retour de la (...)

Konika

La pub. Celle du mec qui risque de regretter sa gueule dix ans plus tard. Inoubliable ! Gainsbourg avait commencé en 76, avec une campagne pour Woolite, interprétée par Jane Birkin, Brigitte Fossey et Marlène Jobert. Il a continué pendant plus de dix ans à faire le fils de pub, en tant que réalisateur, interprète, compositeur. Souvenez-vous (si vous étiez déjà nés) : les costumes Bayard, les fers à friser Babyliss, les laines Anny Blatt, les soupes Maggi, les jeans Lee Cooper, le dentifrice Pepsodent, (...)