Nicholas Ray

  • SES FILMS
  • SES NEWS
  • SA BIOGRAPHIE
  • VIDEOS
Plus de films
Moins
Plus de news
Moins
Nicholas Ray : un auteur à Hollywood

Après une adolescence turbulente (il sera à maintes reprises renvoyé de l’école) mais déjà très actif côté radio, Raymond Nicholas Kienzle quitte le Wisconsin pour New York en 1931, au moment de la Grande Dépression. Il y fait la connaissance d’Elia Kazan et s’intègre rapidement dans les cercles du théâtre de gauche. Pendant la guerre, il produit des programmes radiophoniques pour le gouvernement. La chance lui est donnée de réaliser son premier film en 1949. Les amants de la nuit, passé quasiment inaperçu aux USA, est cependant encensé en France par Les Cahiers du Cinéma. S’ouvrent alors pour Nicholas Ray (son nouveau nom composé de ses deux prénoms), une quinzaine d’années où, heureusement protégé de la "liste noire" par Howard Hugues, il va affirmer son style et voler de succès en succès, culminant avec Johnny Guitar (1954) et Rebel without a cause (La fureur de vivre, 1955). Drogue, alcool et cancer du cerveau lui feront une fin de vie dont il a confié les difficultés à Wim Wenders dans le poignant Lightning over water (sorti en France sous le titre de Nick’s movie) en 1980.

Filmographie

- Secret de femme (A woman’s secret, 1949)
- Roseanna McCoy (1949)
- Les ruelles du malheur (Knock on any door, 1949)
- Les amants de la nuit (They live by night, 1949)
- La femme aux maléfices (Born to be bad, 1950)
- Le violent (In a lonely place, 1950)
- Rackett (1950)
- La maison dans l’ombre (On dangerous ground, 1951)
- Les diables de Guadalcanal (Flying lethemecks, 1951)
- Les indomptables (The lusty men, 1952)
- Johnny Guitar (1953)
- High green wall (1954)
- A l’ombre des potences (Run for cover, 1955)
- La fureur de vivre (Rebel without a cause, 1955)
- Derrière le miroir (Bigger than life, 1956)
- L’ardente gitane (Hot blood, 1956)
- Le brigand bien-aimé (The true story of Jesse James, 1955-57)
- Amère victoire (1957)
- La forêt interdite (Wind across the Everglades, 1958)
- Traquenard (Party girl, 1958)
- Les dents du diable (The savage innocents, 1960)
- Le roi des rois (The king of kings, 1961)
- Les cinquante-cinq jours de Pékin (55 days at Peking, 1963)
- Rêves humides (Wet dreams, 1974)
- Nick’s movie (Lightning over water, 1980, co-réalisé par Wim Wenders)

Plus de vidéos
Moins